Apprendre la bourse: le principe des indicateurs bornés

Publié le par Apprendrelabourse.org

Apprendre la bourse: le principe des indicateurs bornés

Visionnez la vidéo de formation au trading sur le principe des indicateurs bornés.

La leçon n°14 présente les principaux indicateurs bornés que l’on peut rencontrer lors de l’utilisation de l’analyse chartiste.

Comprendre les indicateurs

L’analyse technique a évolué grâce à l’apparition des outils informatiques. En effet, les nouvelles technologies ont permis d’apporter une branche supplémentaire à cette approche. Les indicateurs ont donc fait leur apparition.

Par l’intermédiaire d’une formule mathématique plus ou moins complexe, les indicateurs vont essayer de repérer la puissance du mouvement. La montée nous permettra de nous avertir de la naissance d’un mouvement. Leur baisse signifiera un essoufflement du mouvement et enfin le passage du niveau de référence, souvent la médiane, pourra éventuellement marquer le retournement du marché.

Les indicateurs bornés

Afin de simplifier la notion d’indicateur, il est important de garder à l’esprit que ce sont que de simples dérivés mathématiques issues des cours. Les indicateurs bornés appelés aussi oscillateurs sont très utiles dans des marchés non directionnels au sein desquels les prix fluctuent à l’intérieur d’un intervalle horizontal.

De plus, l’oscillateur permet de nous alerter lorsque les cours atteignent des extrêmes de marché. Cette situation peut être appelée zone de surachat ou de survente.

Les indicateurs peuvent aussi présenter une divergence entre eux-mêmes et l’action des prix ce qui représente en général un important signal de mise en garde.

Enfin, les indicateurs peuvent suivre eux aussi des tendances. On présentera notamment le RSI, le Stochastique, le Momentum ainsi que le %R de Williams.

Le RSI

Le RSI a été développé par Welles Wilder en 1978. Il est pointé sur une échelle verticale allant de 0 à 100%.

Les mouvements au-dessus de 70% sont considérés comme surachetés. Tandis qu’une condition survendue correspondrait à tout mouvement au-dessus des 30%. Ces sales sont à même de varier lorsque le marché évolue en forte tendance. Le niveau des 80% devient alors celui des surachats dans un marché haussier et le niveau des 20% devient celui des surventes dans un marché baissier.

Il faut également noter que cet indicateur se base sur les moyennes de clôture.

La divergence est la caractéristique la plus déterminante du RSI. Une divergence haussière se produit quand le RSI est en tendance baissière sous les 30% et qu’il ne parvient à effectuer un nouveau creux alors que les cours effectuent eux, un nouveau point bas.

Une divergence baissière est formée, quant à elle, lorsque le RSI est en tendance haussière au-dessus de 70% et qui ne parvient pas à dépasser le sommet précédent alors que les cours, eux, effectuent un nouveau point haut.

La Stochastique

La Stochastique a été rendue populaire par George Lane. Deux lignes sont utilisées dans la méthode de la stochastique, la ligne %K et la ligne %D.

La première ligne indique tout simplement, sous forme de pourcentage, pouvant prendre une valeur entre 0 et 100%, où se situe le cours de clôture par rapport au range total balayé par les prix pendant la période sélectionnée.

La seconde est, quant à elle, est une moyenne mobile à trois unités de temps de la première.

La période la plus souvent utilisée par les analystes est de 14 unités. Une lecture très haute de l’oscillateur, c’est-à-dire au-dessus de 80% placerait le cours de clôture près du sommet du range alors qu’une lecture basse c’est-à-dire en-dessous de 20% le placerait près bas du range.

Le principal signal à surveiller sur cet indicateur est celui d’une divergence entre la ligne %D et la ligne des prix du marché. Lorsque la ligne %D est au-dessus de 80% et qu’elle dessine deux pics descendants alors que les prix continuent à aller de l’avant, on parlera de divergence baissière.

La divergence haussière se produira lorsque la ligne %D est en-dessous des 20% et qu’elle forme deux creux ascendants tandis que les prix continuent à s’enfoncer de plus en plus bas.

Le %R de Williams

Le %R de Larry Williams repose sur un concept similaire à celui de la stochastique. Sur une période choisie, la dernière clôture est déduite du plus haut du range et cette différence est ensuite divisée par la valeur totale du range.

Etant donné que le %R est soustrait du plus haut, l’oscillateur ressemble à une courbe de stochastique inversée. Le concept dont nous avons parlé dans le cadre de l’interprétation des indicateurs bornés sont employés de la même façon. Les zones de surachat et de survente sont également présentes. L’élément le plus important comme pour les autres indicateurs bornés est l’apparition de divergences.

Publié dans APPRENDRE LA BOURSE

Commenter cet article