CAC 40 : regain de confiance avec les indicateurs US

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 cloture la semaine sur une hausse globale de près de 4 % et aligne pratiquement 1 % de gain journalier lors des 6 dernières séances. Les volumes sont cependant à nouveau en réduction ce jour équivalents à environ 40 % de ceux rencontrés lors des plus grosses séances de baisse. La hausse du jour s'élève à + 0,83 %, la cloture se réalisant à 5569,38.

Après un début de séance hésitant, 2 statistiques américaines sont venues conforter les anticipations positives :

- les ventes de logements neufs ont progressé de 2,8 % en juillet, les chiffres de juin ayant été par ailleurs révisés de - 6,6 à - 4 %. Le stock de logements à vendre est en baisse de - 7 % et le prix médian des habitations a progressé passant de 230 600 à 239 500... pour autant la baisse des prix des maisons ainsi calculés est en baisse de - 3,4 % sur un an soit la plus importante en près de 6 ans.

- les commandes de biens durables ont progressé de + 5,9 %, soit leur plus forte hausse en 11 mois contre + 1 % attendu. Même en retranchant les commandes dans le transport (toujours très volatiles), la hausse est de + 3,7 % contre - 1,2 % en juin, soit la plus forte hausse en 2 ans et la première depuis le mois d'avril dernier.

Dans un contexte d'incertitudes, de craintes mais aussi d'espoirs plus ou moins bien fondés, ces statistiques offrant des reprises tangibles ont été particulièrement appréciées des marchés et ont servi idéalement de point d'appui pour poursuivre le rebond. Pour autant sur le fond, il convient de ne pas oublier que ces données portent sur le passé et ne recèlent donc aucune 'promesse' ou matière à anticipation comme cela est le cas sur les taux d'intérets depuis plusieurs jours... mais montrent encore à beaucoup d'opérateurs que si la crise est 'financière', il reste encore des pans entiers de l'économie 'réelle' non touchés a priori par les problèmes de crédits actuels... voilà des éléments qui rassurent quoiqu'il en soit et forment un socle de confiance en de nombreux esprits chez les investisseurs.

Le Dow Jones évolue dans sa dernière heure de cotation en hausse de + 0,72 % à plus de 13 300 points semblant montrer qu'un palier a été franchi cette semaine pour permettre au rebond de perdurer, tout au moins dans une approche graphique qui reste à valider d'ici la cloture.

Il faut noter cependant ce soir la baisse de Francfort (-0,06 %) en raison du quasi sauvetage de la banque publique SachsenLB par ses actionnaires, engluée dans les 'subprime', qui est à la recherche d'un repreneur sous peine de disparaître de la scène financière outre-rhin. Cette information a pesé lourdement sur les financières comme le géant Allianz et marque une première dans l'évolution des bourses européennes telle que nous l'observons depuis le début de cette année. S'agit-il d'une séance isolée en la matière ou d'un point d'inflexion ? Votre analyse de la situation semaine prochaine devra s'attarder sur ce point quelque peu afin de déterminer si nous sommes en phase d'amorce d'une nouvelle tendance.

Sans Francfort en soutien et en dépit d'un certain regain de vigueur haussière à New York, les bourses européennes pourraient être 'coiffées' en partie à la hausse (= freinées dans leur progression)

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

circonspect 25/08/2007 11:05

Bonjour, pour ma part  j'ai relevé deux points qui m'intriguent : le secteur immobilier monte de 8,98% en 5 jours et montre un joli W le secteur  bancaire a baissé jeudi et vendrediqu'en pensez vous?

Gilles Caye 25/08/2007 21:17

Je pense que vous êtes circonspect mais aussi perspicace ;-)Plus sérieusement, vous mettez le doigt sur la typologie même de cette crise qui est plus financière et monétaire qu'immobilière en fait. L'immobilier est un des objets d'errements concernant le crédit mais pas la cause profonde ....vous aurez remarqué que je traite (ou 'couvre') relativement peu le secteur (constructeurs, foncières..) ceci n'amenant que des considérations sur des éléments qui ont peu de résurgence globale pour l'heure.Les constructeurs US sont en berne depuis 18 mois mais cela n'influe guère sur vos avoirs et n'est que très faiblement un point d'appui pertinent pour prendre des décisions jusqu'ici.Sur les mouvements récents, il y a là un rattrapage qui est global grâce aux anticipations sur les taux et l'Europe (hormis l'Espagne) n'a pas encore connu de difficultés réelles dans le secteur à l'image des USA, donc les marchés sont prêts à y retourner dès que le rayon de soleil apparaît.Plus inquiétante est la difficulté des bancaires avec un gros questionnement sur les engagements des banques allemandes qui ont plombé Commerzbank en fin de semaine entre autres et qui affaibli le secteur sur le Continent. Les banques chinoises sont aussi entrées 'dans la danse' des subprime'...Il y a une défiance actuelle sur le secteur a surveiller de très près. Courant de semaine un article paraîtra sur quelques bancaires à suivre de près prévu initialement ce week-end mais comme je suis encore loin de mes 'bases' et de mes outils habituels à l'heure qu'il est...Concernant les bancaires allemandes, il existe un tableau des engagements des subprime qui circule depuis des mois. Tout ceci était connu... je le mettrai à la suite de cette réponse dès que j'aurai remis la main dessus... ceci vous donnera la liste potentielle des prochaines nouvelles après IKB, SachsenLB (mais de tête ces 2 là portent les plus gros engagements)Le baromètre mondial est chez Merrill Lynch, Morgan Stanley et autres Lehman Brothers ou Goldman Sachs... dont les évolutions sont à croiser avec celles des bancaires universelles de type citigroup par exemple sans oublier de re-croiser les bancaires avec les financières pour apprécier le mouvement comme déjà vu dans un article précédent.Beaucoup de choses dans ce sens à observer à l'avenir...PS: 10H15 Dimanche 26.8.07, voici le tableau en question avec le nom des fonds et les banques concernées avec le montant de leurs engagements en octobre 2006 :source :http://www.faz.net/