La BCE et la BoE laissent leurs taux d'intérêts inchangés

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198.jpgLa BCE (Banque Centrale  Européenne ) et la BoE (Bank of England) auront fait part aujourd'hui de leur décision de laisser les taux d'intérêts inchangés, confirmant les anticipations des marchés  et des économistes qui  imaginaient depuis plusieurs jours ce scénario compte tenu des interventions directes sur le marché monétaire  et de la nécessité  de ne pas asphyxier encore plus le système financier  avec un coût des emprûnts en hausse.

Cette décision n'aura pas eu d'impact majeur donc  mais elle est venue rassurer les investisseurs  en début d'après- midi alors que le CAC 40 est allé  refermer le minuscule gap signalé  dans CAC 40 - Analyse graphique court terme à 5520, seuil sur lequel les cours ont rebondi par 2 fois avant de reprendre le chemin de la hausse pour clore en hausse de + 0,45 % à 5576,62 points dans des volumes moyens et en baisse de 15 % par rapport à la chute d'hier. Les aspects graphiques vus précédemment recoivent ce soir une validation complémentaire avec une cloture qui s'est réalisée 'pile-poil' sur la droite de support (en vert foncé sur le graphe du lien ci-avant) après que l'indice ait buté sur sa moyenne mobile à 7 jours croisant à 5600 points exactement (1ère résistance donc pour demain)

Si l'hésitation est le sentiment dominant ce soir après les annonces des statu quo sur les taux, techniquement, la faiblesse graphique que les opérateurs avaient 'dans leur dos' est close et la tendance haussière de court terme enclenchée le 17.8 reste d'actualité.

Les mouvements du jour ont surtout concerné le retour de l'euro/$ à 1,37 avec une hausse de l'argent métal et de l'or qui cote ce soir 695,20 $ l'once en hausse de + 1,97 %, dans un contexte ou le marché monétaire s'est stabilisé en Europe (mais injection de 31,25 Mds $ aux USA par la Fed) Enfin par rapport aux secousses évoquées en début et milieu de semaine, le pétrole repart à la hausse à 76,70 $ le baril, saison des cyclones oblige  et  compte tenu d'une  baisse
plus forte que prévu des stocks de brut et d'essence aux USA.

  1. - Les commandes à l'industrie en Allemagne (1ères estimations) ont fait en juillet une chute de - 7,1% contre + 5,1% en juin et + 2,5 % attendu alors que les commandes en biens d'équipements ont rétrogradées de - 10,4 % sur une tendance globale restant positive.
  1. - Concernant l'activité des services aux Etats-Unis qui représente 80 % de l'activité et mesurée par l'indice ISM des directeurs d'achat pour le mois d'août une stabilisation parfaite est apparue à 55,8 comme en juillet contre 55,8 attendu. Elément rassurant qui ne doit cependant pas faire oublier que le chiffre de cette stat liée au niveau de l'emploi dans ce secteur a fait une chute sous la 'barre' des 50 (niveau 'zéro' en fait de l'indice signifiant donc dessous une contraction) à 47,9 contre 51,7 le mois précédent, soit au plus bas depuis fin 2002 validant les chiffres décevants sur l'emploi vus hier et .. dans l'attente des chiffres officiels demain à ce sujet.
  2.  
  3.  
  4. - plus rassurantes : les inscriptions au chômage semaine dernière ont fait état d'un chiffre moindre qu'anticipé, le géant de la grande distribution Wal-MArt déclarant par ailleurs pour août des ventes en progression de + 9,3% sur un an et de + 3,1% aux USA contre +2,9% en août 2006, l'anticipation pour  septembre  étant comprise entre + 1 et + 3 %.
  5.  
Le Dow Jones reprend + 0,61 % à 13 366 alors qu'hier le 'livre beige'  sur la situation économique n'aura pas apporté d'éléments nouveaux (croissance modérée et peu de signes d'impact de la crise pour l'heure)

...la position de l'or sur une résistance importante sera sans doute examinée un peu plus tard dans un article à suivre.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article