Bourses: beau rebond en dépit du dollar

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198.jpgTrès belle performance ce jour du CAC 40 qui prend + 1,72 % à 5478,94 points (Francfort + 1,12 %, Zurich + 1,22 %) emmené par les spéculations  sur le secteur de l'énergie et les déclarations du gouvernement français et de la  Présidence de la République sur le nucléaire  qui pourraient amener Alstom (+ 6,47 %) à fusionner avec  Areva. Renault qui a délivré des informations sur de nouveaux modèles notamment à très bas prix et ses objectifs était aussi recherché (+ 4,22%). Ce rebond est assez inattendu en fait surtout dans son ampleur et forme un contre-pied pour ceux qui s'attendaient à revisiter les 5300 points rapidement.

Sans en avoir la preuve matérielle dans le cas présent, ce type de rebond est souvent le fait d'aspects techniques amenant les vendeurs à 'se  racheter' : les positions de vente à découvert (vente pour racheter plus bas moins cher et empocher la différence) ayant mal 'tournées', les opérateurs ayant pris position de la sorte rachètent au plus vite pour couper leurs pertes alimentant encore le flot d'acheteurs, et ce faisant, boostent plus haut les cours malgré eux.

Les déclarations du Président de la Banque Centrale Européenne à 16 heures qui a indiqué que les pertes sur les crédits n'étaient pas suffisantes pour menacer les banques a permi aux indices de gagner encore de la hauteur ceci amenant à soutenir le compartiment des banques. Les déclarations de son homologue US, une heure plus tard, ne portant ni sur l'économie ni sur le crédit n'auront eu que très peu d'impact, l'essentiel du discours se résumant à considérer comme 'pas tenable' à terme le déficit commercial américain publié à 59 milliards $ en juillet comme en juin (France : - 3,3 milliards pour juillet / Chine : excédent au contraire pour août : + 25 milliards $ avec une croissance des exportations de + 22,6 % sur un an portant l'excédent en rythme annuel à 245 MDs $ contre 239 en juillet et 229 en juin)banques-1755.jpg

Le marché monétaire est resté très calme avec un retrait de liquidités à hauteur de 60 Mds $ et un refinancement à 3 mois qui sera alloué demain pour le marché interbancaire de l'Euroland. Malgré ce rebond, la baisse du marché obligataire reste faible principalement aux USA dans un contexte de dollar faible, surtout contre euro retrouvant les plus hauts historiques depuis la mise en place de la monnaie unique soit ceux de juillet et août à plus de 1,38. L'or s'échappe encore à 713 $ l'once en hausse de + 1,40 %

--> Afin de comprendre les risques qui restent toujours en arrière-plan, je vous propose de consulter une très belle infographie (cliquer ci-contre) de Investir.fr
dans un dossier concernant les risques et les banques et qui aura le mérite de vous permettre de bien hiérarchiser et comprendre l'enchaînement de toutes les notions vues ici (Lbo, titrisation, subprime, hedge fund). La page 2 présente pour ceux qui veulent aller plus loin un petit lexique de la titrisation et la page 3 permet d'accéder à l'interview du président de gestion et titrisation internationales signalée ici il y a plusieurs jours mais inaccessible car soumise à abonnement (désolé !) mais aujourd'hui accessible directement (Il vous est d'ailleurs possible jusqu'à fin septembre de vous abonner gratuitement au service premium de ce site pour avoir accès à des contenus de ce type)

--> Concernant la progression actuelle de l'endettement des américains, le niveau des crédits à la consommation s'est sensiblement contracté en juillet avec 7,5 milliards $ de crédits contre 8,5 anticipés et 11,9 le mois précédent (lequel a été révisé de 13,2 Mds $ en 1ère estimation) et 57 % des emprunteurs à taux variables seraient en difficulté pour pouvoir refinancer leur prêts afin d'éviter des hausses/révisions de taux auxquelles ils ne peuvent faire face. On remarquera notamment avec le graphe ci-dessous (taux d'épargne us en pourcentage du revenu disponible) que l'endettement relatif des américains est depuis quelques mois dans une phase d'inversion la plus marquée depuis 15 ans... à confirmer le 28 prochain avec les chiffres pour août (statistique comprise dans les dépenses et revenus des ménages). Les taux de défauts sur carte-bleues sont en hausse et certains constructeurs immobiliers constatent des taux de vente négatifs (nouvelles ventes inférieures aux résiliations et annulations de commandes) montrant le niveau d'effervescence concernant le crédit sur le terrain.


Le Dow Jones progresse en début de soirée de + 1 % à 13 258 points, profitant des très bons chiffres de vente de Mc Donald's pour août (+ 4,36% pour l'action et + 8,1 % pour les ventes)

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article