Bourse : les mauvaises statistiques US et l'IFO relancent les spéculations sur les taux

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198.jpg
Après une journée d'hier que nous n'avons pas pû décrypter pour des raisons techniques d'accès à l'administration de ce site et qui n'a pas apporté d'éléments déterminants hors l'exposition supérieure aux prévisions de Deutsche Bank face aux subprime et l'indication par le FMI (Fonds Monétaire International) que les conséquences de la crise actuelle se feraient surtout sentir en 2008, la journée s'annonçait plus chargée aujourd'hui avec :

  1. - la parution de l'indice du climat économique en Allemagne dit 'IFO' (enquête auprès de 7000 entreprises) qui est ressorti à un plus bas de 18 mois à 104,2 en septembre contre 105 attendu et 105,8 en Août ce qui constitue par ailleurs la 4 ème baisse d'affilée. Le plus haut niveau de croissance est donc derrière nous dorénavant pour la 1ère économie européenne et la crise actuelle semble plus avoir accentué ce renversement de tendance plutôt que l'avoir véritablement engagé. Pour autant les perspectives à l'export restent favorables en dépit de la hausse de l'euro suivant cet institut statistique.

Cette information aura plongé les bourses européennes dans une morosité certaine en dépit des chiffres montrant une consommation toujours soutenue en France (+ 0,9 % en juillet, + 1 % en août et + 3,6 % sur un an), le CAC 40 allant faire un plus bas près des 5 600 points et de sa moyenne mobile à 50 jours avant que les statistiques US importantes du jour ne raniment les espoirs et remotivent la hausse :

  1. - Les reventes de logements aux USA ont baissé en août de - 4,3% au plus bas depuis 5 ans et correspondent aux attentes des économistes. En un mois les stocks de maisons à vendre ont augmenté de + 0,4 % et représentent dorénavant 10 mois de vente tandis que les stocks de maisons individuelles ont atteint leur plus haut niveau en 18 ans.
  1. - La confiance du consommateur aux USA a fortement baissé en septembre (plus bas niveau en 29 mois) à 99,8 contre 105,6 le mois précédent et 105 attendu (statistique dite du 'Conference Board' qui est constituée d'une enquête mensuelle auprès de 5000 ménages US)


Comment d'aussi mauvaises statistiques ont pu sonner le rebond haussier quelques secondes après leurs publications ? Nous revisitons là en fait le phénomène décrit il y a plusieurs mois faisant des mauvaises nouvelles de bonnes nouvelles en tant qu'espoir de voir la baisse des taux se poursuivre rendant les actions plus attractives relativement aux obligations comme vu vendredi soir . Rien de neuf en fait.. l'immobilier est sur une pente baissière à très baissière et la confiance du consommateur continue à plier mais la perspective de voir l'économie et les marchés être dopés prochainement une nouvelle fois avec une baisse des taux d'intérêts réanime le sentiment haussier et les actions dans ce sens.

wr.pngcopyright: © Chappatte - www.globecartoon.com/dessin


Le marché obligataire a ainsi progressé sur la journée avec les taux en baisse dans cette anticipation et dans un mouvement de repli habituel lié à la baisse des actions ce jour les obligations servant à nouveau de refuge, le tout étant encore raffermi par la statistique allemande ci-dessus qui rend un peu plus difficile la tâche de la BCE (Banque Centrale Européenne) pour augmenter ses taux d'intérêts. Ayant déjà passé son tour ce mois-ci, un ralentissement de la 1ère économie européenne est le déclencheur qui pourrait lui faire abandonner l'idée de tout hausse voire la faire basculer dans le même sens que la FED (Banque Centrale US)

Le dessin de Chappatte paru il y a quelques jours dans le International Herald Tribune et qu'il a bien voulu nous autoriser à re-diffuser sur apprendrelabourse.org est pour l'occasion sans doute la meilleure explication qui soit.

 
 
Le CAC 40 termine en baisse de - 0,89 , le DAX cède - 0,24 % à 7769, 44 tandis que le Dow Jones se repli légèrement de - 0,10 % pour l'heure à 13 745 points.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article