Bourse : petit courant d'air frais avec les premiers résultats de sociétés

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198.jpgLe CAC  40 rétrocède  - 0,40 % à  5838,49  points au lendemain d'un nouveau record historique hier soir à Wall Street dans la foulée de la parution du compte-rendu de la réunion du 18.9.07 de la Fed qui a fait part d'une décision de baisse des taux de - 0,50 % à l'unanimité, aucune précision ne pouvant être décelée quant à la poursuite de ce mouvement de baisse, lequel est de moins en moins anticipé en ce qui concerne la décision qui interviendra à la fin du mois tout au moins.

Il ressort surtout une grande incertitude quant à l'impact du credit crunch (resserrement / restriction du crédit) en cours sur l'activité économique et une relative satisfaction sur le front de l'inflation dans le sens où elle leur semble 'contenue', la banque centrale américaine restant cependant vigilante à cet égard sur les impacts de la baisse du dollar concernant les importations (nous prendrons connaissance demain justement des prix à l'importation pour septembre aux USA) et sur l'élévation du coût du travail.

Toutefois le géant de l'aluminium ALCOA a déçu le marché  en 'loupant ' de peu son objectif de résultats trimestriels rendant la tâche plus difficile pour le Dow Jones qui perd actuellement en début de soirée - 0,71 %, Alcoa chutant de - 3,02 % à New York. Chevron a par ailleurs indiqué qu'il n'atteindrait pas le niveau de rentabilité connu au 2nd trimestre (5,4 milliards $).... le démarrage de la 'saison' des résultats connaît donc une tendance pour l'heure assez maussade.  D'autres comme Mosanto ou International Paper amènent aussi des considérations de ralentissement pour l'heure. Patientons un peu avant de juger.

Bonne nouvelle par contre  pour la production industrielle en France avec + 1,7% en juillet et + 0,3% en août (automobile : + 4,9% en juillet et + 0,9% en août)

Les opérateurs sont donc ce soir dans l'attente des prochains résultats pour avoir une vision plus large et 'peaufinent' leurs anticipations de baisse des taux de la part de la FEd qui sont, il faut bien le reconnaître, assez difficiles à établir compte tenu d'un compte rendu qui laisse la porte ouverte à toute éventualité en fonction des statistiques à venir et d'une statistique de l'emploi vendredi fortement révisée à la hausse mais sur des emplois non directement issus du système de production. Le pragmatisme de la FEd qui n'a pas hésité à baisser de - 0,50 % ses taux est l'idée générale que retiennent les optimismes alors que l'incertitude et le maintien de l'institution dans une zone de flou et une forme de 'navigation à vue' est la représentation la plus générale des plus pessimistes.

Sur le fond quoi qu'il en soit, les marchés monétaires restent toujours sous surveillance et comme indiqué lundi soir sont toujours bel et bien 'en rééducation'

Vendredi sera une journée chargée avec l'indice des prix US pour septembre (France également), la confiance des consommateurs, les ventes au détail et la production industrielle de l'Euroland... bref de quoi faire avancer sans doute un peu les investisseurs actuellement en phase de 'réflexion'.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article