Dow Jones - Analyse graphique : Des sommets historiques assez proches des supports

Publié le par Gilles Caye

   Comme annoncé jeudi soir après le vif décrochage à la suite du plus haut à quelques encablures des 14 200 points (--> FLASH - Dow Jones : retournement baissier sur le record ) voici la mise à jour de l'analyse graphique en données quotidiennes de l'indice US et mondial N°1 (analyse précédente : Dow Jones - Analyse graphique : les 14 000 en ligne de mire )

Les 14 000 ont donc bien été rejoints mais n'ont pas donné lieu à des records très élevés par la suite si ce n'est 1 à 1,5 % au-dessus des anciens plus hauts historiques de juillet. Il est vrai que l'ascension a été raide, les cours sont même passés au-dessus de la résistance du canal court terme faisant de cette droite bleue un support depuis la baisse des taux du 18 septembre de - 0,50 % aux Etats-Unis.

Ce que j'ai appelé '2nd canal haussier' est en fait la base du mouvement de rebond mais il vient en deuxième après le canal plus pentu en vert foncé dans la mesure où sa droite de support mérite encore quelques validations (d'où les pointillés)

Ceci est essentiel et illustre toutes les imbrications représentatives du mouvement d'ensemble : parabole, parabole, parabole ...les droites s'imbriquaient les unes dans les autres de loin en loin au début de cette figure comme vu dans
--> Apprendre la bourse en temps réel : droites ou courbes de résistance et support...lesquelles tracer ?, mais plus on monte dans un mouvement parabolique plus les choses s'imbriquent rapidement, se resserrent et finalement moins il y a de place pour évoluer et plus les mouvements deviennent brusques :

Cliquer pour agrandir le graphe
14.10.07.jpg

On peut ainsi tomber dès lundi sur les 13 850 sans que le canal pentu (en vert foncé, trait fin) ne soit finalement remis en cause mais à l'inverse alors que nous sommes au même niveau qu'à la mi-juillet, les supports moyen terme sont désormais à seulement 3 % sous ces niveaux alors qu'il y avait alors une marge de 8,5 % précédemment (hypothèse avec les lettres en kaki sur le graphe)

C'est tout le débat des paraboles qui laissent de moins en moins de place à l'erreur au fur et à mesure de leur formation comme on peut le voir sur le second graphe d'autant qu'il est nettement plus difficile de leur donner des supports courbes. Ici on voit que si la bourse d'Amsterdam en rouge a plus progressé que le Dow Jones, sa forme est nettement différente avec un biseau ascendant, une parabole n'étant pas ainsi forcément synomyme de performance mais de hausse qui s'auto-alimente.

Le biseau
nous l'avons vu dans sa forme ascendante théoriquement débouche le plus souvent sur une sortie par le bas mais c'est une sortie baissière d'un mouvement dit d'épuisement ce qui est différent d'une sortie baissière d'un mouvement s'accélérant. Risques, violences ne sont pas les mêmes le plus souvent.
Pour maintenir une parabole en suspension dans l'air sans retombée, il faut une donnée particulière à partir d'un certain stade comme dans le cas d'AGF que nous avions suivi pas à pas et qui était soutenue grâce aux spéculations de rachat de sa maison-mère Allianz qui s'est réalisé peu de temps après.

Cliquer sur le graphe pour l'agrandir
14.10.07-bis.jpg
 
Profitons-en pour visualiser un autre exemple chinois d'une parabole après celles des bourses de Shanghai et Shenzhen,

...voici le Hang Seng : indice phare de la bourse de Hong-Kong :

hsi.png
---> articles liés :

Dow Jones - Courbes et analyse graphique sur un siècle

Dow Jones - Analyse Technique : Encore une poussée ?

Publié dans INVESTIR EN BOURSE

Commenter cet article