Flash spécial Wall Street : la Fed baisse ses taux d'un quart de point

Publié le par Gilles Caye

fotolia-actualit---globe-552450-copie-4.jpgConformément aux anticipations la banque centrale américaine a donc décidé de baisser ses taux directeurs de -0,25 % pour les porter à 4,50 % estimant que l'équilibre est entrain de se faire entre les risques de ralentissement et les risques inflationnistes. Elle note néanmoins sur le court terme la dégradation récente du marché immobilier qui exerce des pressions baissières sur l'économie en dépit du rythme élevé de la croissance au 3ème trimestre paru aujourd'hui et une accalmie sur le marché du crédit qui reste à surveiller. Le geste du jour vise ainsi à réduire les pressions sur les marchés du crédit et à amortir les effets potentiels sur l'économie du ralentissement immobilier.

La réaction des marchés actions US comme vous pouvez le voir ci-dessous a été mitigée dans un premier temps
puis un regain haussier considérable a été enregistré en quelques dizaines de minutes notamment sur le Nasdaq qui a pris près de + 1,50 % entre 19H24 et 19H56.

- 0,25 % de baisse et + 3,9 % de croissance du PIB sont choses extrêmement peu courantes sur une même journée surtout à quelques encablures de sommets historiques du Dow Jones.

Les différentiels de taux d'intérêts ont été pris en compte par les cambistes (opérateurs traitant les devises) avec une hausse de l'euro contre dollar, la différence de rémunération tombant à - 0,50 % avec une pression haussière existant désormais sur les taux de l'euro depuis la parution ce jour des statistiques d'inflation au-delà des objectifs de la Banque Centrale Européenne, l'euro prenant d'aileurs également de la hauteur contre yen (+0,81 %). Les 1,45 ont été dépassés en cours de séance à 1,4510 au plus haut sur le €/$.


31.10.7.jpg

Mais le graphe du jour sans doute le plus remarquable concerne la réaction de l'or qui repasse à la hausse les 795 $ l'once dans une corrélation très marquée avec les marchés actions :

31.10.7-bis.jpg

Très intéressante aussi et en tant que confirmation de choses déjà vues : l'évolution de la parité dollar/yen qui  selon le différentiel de taux d'intérêt  se réduisant entre ces 2 devises devrait profiter au yen... on observe en fait l'effet inverse  montrant à nouveau que ce qui guide essentiellement cette parité est le yen carry trade qui reprend avec la confiance retrouvée grâce aux infos du jour, le $ grimpant de + 0,50 % à 115,33.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article