Actualité - Bourse : Un nouveau carrefour des rendez vous manqués

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198.jpgLe marché attendait une bouffée d'air frais pour les financières avec la baisse des taux et situait les problèmes liés au subprime dans le domaine des choses 'contenues'... ce n'est toujours pas le message des informations du jour..

... il s'attendait à un ralentissement économique, là aussi la résistance est plus forte que prévue.

Les week-end sont souvent en Finance le théâtre de grands rendez vous de type G8 ou l'occasion de réaliser de grands choix. C'est ce qu'à fait Citigroup, le géant bancaire américain, avec la démission de son PDG et l'annonce de dépréciations de ses actifs adossés à des créances de type subprime. Non seulement le bénéfice pour le 3 ème trimestre a été revu de 47 cts par action à 44 mais la baisse de valorisation en 1 mois des encours à risques et touchés de plein fouet par le manque de confiance et donc de liquidité s'élève à des montant allant de 8 à 11 milliards $ qui devront être dépréciés dans les comptes au dernier trimestre amputant sérieusement le résultat annuel sans qu'on puisse dire à ce stade si l'évolution va s'améliorer ou se dégrader d'ici le 31.12.

Après le patron de la prestigieuse Merrill Lynch, c'est donc au tour du dirigeant d'une autre grande banque US de plier bagages, le mouvement n'ayant jusqu'ici touché que des patrons de filiales ou les responsables des activités US, la suspicion gagne les bancaires sur le nom de la ou des prochaines touchées emmenant le secteur à nouveau à la baisse en Europe. Les résultats  de Société Générale paraîtront avant bourse à 7heures après-demain et sont attendus en baisse de - 18 % au 3 ème trimestre à 1,04 milliards €.

Déjà citée ici semaine dernière, l'enquête de Challenger sur les licenciements dans la Finance a fait l'objet d'un article de Businessweek traduit en français ce jour dans Le Point et qui vous donnera l'atmosphère actuelle :

  1. Extrait : "Wall Street licencie en masse, en raison de la crise des crédits hypothécaires "subprimes" et du resserrement du crédit qui en résulte. Et la purge n'est peut-être pas terminée. C'est officiel. Nous sommes dans la plus mauvaise année de l'histoire en matière de licenciements dans le secteur américain des services financiers et il reste encore deux mois avant qu'elle ne se termine."
Les esprits se sont 'calmés' grâce à la croissance de l'activité dans les services aux USA en octobre qui est ressortie à 55,8 contre 54,8 en septembre et 54 anticipé (indice dit 'ISM service' via une enquête des directeurs d'achat du secteur concerné qui représente 80 % de l' activité économique US)

Paris termine en baisse de - 0,63 % à 5 684,62 points continuant à glisser sur sa droite oblique baissière supérieure juste au point de croisement avec le support du canal haussier de court terme (vert foncé)  CAC 40 - Analyse graphique court terme : 2 gaps à combler
La situation graphique du Dow Jones en baisse de - 0,40 % en début de soirée place désormais l'indice sur ses supports de moyen terme (droite oblique orangée) Dow Jones - Analyse graphique : les supports se rapprochent à grandes enjambées

--> articles parus ce week-end :
  1. . Investir dans l'or : De nouveaux supports d'investissement qui ressuscitent un des plus anciens actifs financiers
  2. . Dax - Analyse graphique - 10 ans de bourse à Francfort : panne ou respiration ?
  3.  
  4.  
  5. --> Rappel depuis le 1er novembre, la réglementation MIF est en place :
  1. . Ouverture des marchés financiers - réglementation "MIF" : L'essentiel à savoir (Partie 2)
  2. . Ouverture des marchés financiers - réglementation "MIF" : l'essentiel à savoir (Partie 1)

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article