Actualité - bourse : les bancaires prises dans les sables mouvants

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198.jpgAvec une litanie d'éléments moroses... autant commencer par la très grande résistance de  Francfort et du DAX qui ne perd qu'un tout petit - 0,09 % ce soir là où Amsterdam dévisse de - 2,39 % et Zurich  de - 2,19 %. Le  CAC 40 lâche - 1,91 % dans des volumes aussi élevés qu'hier et comble le gap  (ou trou de cotation entre 2 séances) remontant au 18 septembre.

Les causes  ? ...subprimes, rumeurs de dépréciations et précisément au menu du jour : la 4 ème banque américaine Wachovia a annoncé devoir passer des provisions pour pertes complémentaires par rapport aux chiffres indiqués il y a peu (1,5 milliards $ environ en tout)... des rumeurs de pertes conséquentes sur Barclays (d'ailleurs lancinantes et revenant inlassablement périodiquement depuis cet été) ont par ailleurs plombé la cote le titre réussissant cependant à la clôture à limiter sa chute à - 2,42 % à Londres après des plus bas à - 9 %. La banque anglaise fera une publication le 27 novembre prochain. A suivre.

D'un point de vue global, la statistique de la confiance des consommateurs américains en novembre a montré une dégradation (1ère estimation) importante en tombant à son plus bas niveau en 2 ans à 75 (en fait depuis le cyclone Katrina l'indice tombant alors à 74,2) contre 80,9 en octobre et 80,0 attendu.

Comme à l'habitude, l'aversion au risque et des débuts de craintes plus exacerbées ont amené les opérateurs à se réfugier dans les obligations d'Etat aux USA mais aussi et surtout en Europe à l'image des observations faites hier.

Si l'euro/dollar reste peu ou prou stable sous les 1,47, la hausse du yen est équivalente en euro ou en dollar (+ 1,50 %), la monnaie japonaise étant via les opérations de carry-trade un apport de liquidités d'autant plus important que les prêts immobiliers ont cessé d'opérer et les opérations de LBO et de fusions-acquisitions se sont calmées depuis l'été pour soutenir les marchés actions. En toute logique dans un climat de défiance gagnant toute forme de crédit les variations maintes fois observées sur la corrélation $/yen et €/yen montrent à nouveau que l'ambiance du jour est au débouclage des opérations de ce type amenant à rembourser les emprunts faits en yen et donc à faire grimper la devise nippone. Moins de dettes... moins de hausse des actions. Plus de "débouclages" de crédits spéculatifs comme le carry-trade... plus rapides sont les décrochages.

Le graphe ci-dessous reprend la corrélation entre le $/yen et l'évolution des indices français et US dans une mise à jour de l'article intitulé
Le YEN : un chef d'orchestre des liquidités magistral de la mi-août dans lequel vous trouverez les informations essentielles avec d'autres liens pour comprendre cette technique de financement et de levée de fonds :

Cliquer sur le graphe pour l'agrandir
9-11.7.jpg

Le Dow Jones après avoir effleuré les 13 000 points se reprend en fin de soirée à l'approche des 13 200 points et ne cédant plus que - 0,80 % environ.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article