Actualité - Bourse : L'Europe résiste à l'érosion du Dow Jones

Publié le par Apprendrelabourse.org

News repoussées de quelques heures ce soir, des rumeurs de baisse des taux en urgence ayant circulé aux USA alors que la Fed a fait paraître le compte-rendu de son Comité de politique monétaire du 31 octobre dernier qui a montré que la baisse des  taux de - 0,25 % s'est réalisée de justesse.20.11.7-ter.jpg

Comme le montre la copie écran du Dow Jones réalisée vers 20H20', l'indice suit une pente régulière à la baisse que rien en fait ne semble devoir inverser in fine jusqu'ici suivant un descriptif de nouvelles diverses et variées :
  1. - signalons outre cette rumeur sur les taux, la chute vertigineuse des 2 géants du crédit hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac avec une perte sur la séance de - 25 % de leur valeur et plus... la séance n'étant pas encore close, la seconde faisant état d'une perte de - 2 milliards $ au 3 ème trimestre.
  2.  
  3. - les mises en chantier de logements  ont progressé de + 3% en octobre, (plus forte hausse en 8 mois mais elles sont en baisse d'un peu plus de - 16 % d'une année sur l'autre) et les   permis de construire sont en baisse de - 6,6% soit la plus forte baisse depuis 1993.
  4.  
  5. - les prévisions de la Fed mettent en avant un ralentissement de la croissance, une hausse du chômage mais une stabilisation de l'inflation
Plus tôt en Europe, les bourses ont opéré un rebond vif, le CAC 40 reprenant + 1,36 % à 5 506,68 points dans des volumes élevés, Francfort + 1,58 % à 7 630,31.

Toute la force des nouvelles du jour a été se concentrer sur le dollar, là où tous les problèmes américains semblent converger et 'faire mal', l'euro battant un nouveau record à 1,4819 $, l'once d'or repassant les 800 $ l'once (+2,87 %) et l'or noir culminant à 98 $ le baril dans un effet de compensation à la perte de pouvoir d'achat de la première devise mondiale qui devient aussi symptomatique que le mouvement classique de fuite vers la qualité rencontré hier et refaisant surface vers 21 heures alors que le Dow Jones glisse inéluctablement vers les 12 850 points en s'installant en zone négative.

Il est de tradition (presque à l'état de proverbe) de dire dans le milieu boursier que lorsque le newsflow est à son comble (c'est à dire lorsque les nouvelles ne peuvent guère être pires) que le marché est mûr pour un rebond... mais il excessivement rare de voir des entités dans le giron de l'Etat US et qui émettent des garanties sur les marchés obligataires de 1er rang perdre la moitié de leur valeur (Fannie Mae, Fredie Mac) sur 5 séances de bourse avec la dernière (celle de ce jour donc) à hauteur de - 25 %.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article