Saisies immobilières aux USA en octobre 2007 : le flot se stabilise à haut niveau

Publié le par Gilles Caye

Click to enlarge Les nouvelles procédures de saisies immobilières ont progressé de + 2 % d'un mois sur l'autre et s'établissent à 224 451 dossiers soit une hausse de + 96 % par rapport à la fin octobre 2006.

Le tableau ci-joint montre sur la période débutant en ce début d'année la répartition par tranches :

- Auction  : aux enchères

- Default : notification de défaut par la banque et entrée dans la procédure

- REO  - real estate owned  : stade de réacquisition du bien par le prêteur ou banque.

Je traduis ici un complément d'information du communiqué de realtytrac.com que vous pouvez consulter en cliquant sur l'infographie : "Les notifications de défaut sont en baisse de 9 %, indiquant que les efforts des propriétaires, prêteurs et associations et groupes d'entraides pour éviter des procédures sont peut être entrain de porter leur fruit. D'autre part, les REO sont en hausse de + 35 %, montrant que ceux qui intégrent un tel processus perdent leurs maisons"

Realtytrac.com, dont vous suivez les statistiques mois après mois est désormais devenue la base de données habituelle en la matière pour Yahoo!, le Wall Street Journal et autres MSN. Pour autant cette donnée ne constitue pas une publication de marché programmée comme cela peut être le cas pour l'indice de confiance du consommateur par exemple ou le PIB trimestriel et reste encore en marge des appréciations directes des opérateurs.
Ceci montre néanmoins l'importance grandissante du problème et dépeint une angoisse actuelle aux USA qui dépasse de très loin les personnes impliquées directement ici.

Un nouveau cran dans la crise des subprimes est en train d'être passé, après les emprûnts titrisés ABX décrits ici en début d'année à tout dernièrement les difficultés des géants hypothécaires Fannie Mae et Freddie Mac, les municipalités et autres collectivités locales, qui vivent en partie des subsides et taxes liés à l'immobilier voient leurs revenus diminuer comme nous l'avons signalé dans les news en début de semaine, sont dorénavant confrontées à d'autres soucis :

--> Un phénomène de retrait de fonds gérés est par ailleurs en cours en Floride, Etat dans lequel les trésoriers publics de certains comtés et autres administrateurs de fonds d'établissements scolaires ont retiré ces derniers temps leurs avoirs gérés à court terme à hauteur de 8 milliards $ sur 42 d'un fond d'investissement dit 'en pool' administré par le gouvernement de l'Etat. L'annonce de pertes à hauteur de 700 millions $ sur des actifs aura créer une méfiance amenant à ces retraits, faits rares et particulièrement notables compte tenu de la dimension publique de l'ensemble des protagonistes.
Le fonds de pension géré par l'Etat de Floride à hauteur de 160 milliards $ ne semble pas avoir été touché.

Nous voyons ici que le problème subprime intégre tout l'édifice financier américain et dispose maintenant d'une dynamique psychologique assez pernicieuse, les retraits entraînant les retraits à des niveaux jusqu'ici insoupçonnés même si l'Etat de Floride doit être replacé dans sa dimension très spéculative en terme d'immobilier par rapport à d'autres Etats.

Toute précision vous sera apportée dans un article de Bloomberg

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article