Actualité Bourse : sale temps à Paris

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198-copie-1.jpgGrand écart ce soir entre Francfort qui  perd - 0,36 % mais préserve son support à 7 800 points et le CAC 40 qui lâche - 1,46 % en terminant à 5 547,21 points.

Le secteur automobile qui souffre des révisions à la baisse des plans de production des constructeurs américains et les doutes sur la santé des financières auront pesé de part et d'autre du Rhin mais avec beaucoup plus de poids en France, les valeurs françaises rencontrant des circonstances particulières aggravantes à l'image de Michelin qui perd - 5,79 % alourdi par des révisions en hausse de frais liés à des fermetures d'usine et restructurations diverses dont certaines restent à préciser pour leur montant. Continental à Franfort perd seulement - 3,70 %, les perspectives US étant le seul élément d'affaiblissement. Tout le secteur automobile est en baisse.

De même dans le secteur bancaire, Société Générale a fait l'objet d'une étude de Moody's peut favorable sur son exposition au crédit risqué, ceci alourdissant la tendance des financières de l'hexagone dans un contexte peu propice au secteur.

Les anticipations de baisse des taux ont fait long feu et l'atmosphère est à nouveau clairement à la recherche de valeurs défensives comme Veolia, Air liquide ou Sanofi qui prennent la tête du jour en compagnie de Total. Les obligations d'Etat sont à nouveau recherchées, les taux de l'emprunt à 2 ans aux USA se trouvant dorénavant bien installés sous les 3 % et ceux à 10 ans sous les 4 % (rappel : taux des obligations en baisse = cotations de celle-ci en hausse)

En Europe, ces mêmes maturités (ou échéances) ressortent à 3,80 % et à un peu plus de 4 % respectivement soit un différentiel favorable à l'euro pour un investisseur ayant à faire le choix entre le même type de placement et suivant la même durée de part et d'autre de l'Atlantique, renforçant l'attrait de la devise européenne avec un surplus de rémunération qui lui est favorable (cf. Apprendre et comprendre la bourse, la finance et l'économie : taux d'intérêt et devises) et qui s'est raffermi en tendance ce jour avec une nouvelle confirmation des précédentes mesures de l'inflation dans la zone euro, le $ reperdant - 0,60 % contre €.

En effet, les prix à la production (dit indice 'PPI') en octobre sont à peu de choses près ressortis équivalents à ceux publiés hier pour la France avec une hausse de + 0,6% sur un mois et de + 3,3% sur un an contre + 0,4 % et + 2,7 % le mois dernier au-delà des anticipations.

Le détail des publications importantes à suivre demain et d'ici la fin de semaine vous est accessible dans l'article d'hier.

On surveillera particulièrement la réaction de Francfort et du Dax30 -->
Dax - Analyse graphique - 10 ans de bourse à Francfort : panne ou respiration ? qui s'est posé ce soir sur son support à 7 800 points. Le Dow Jones repasse sous les 13 300 points en légère baisse de -0,20 % en début de soirée.

--> autre article paru ce jour : Vivendi - analyse graphique

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article