Marchés actions : sans conviction...

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198-copie-1.jpgLe CAC 40 termine à nouveau une séance volatile ponctuée de 2 retournements qui sont analysés en seconde partie d'article.  La clôture se réalise à 5 509,37 points en baisse de -0,10 % dans une atmosphère de baisse enrayée en Europe mais sans grande conviction en dépit de l'injection par la BCE notamment d'environ 350 milliards  € dans le système bancaire à un taux préférentiel, tout à fait exceptionnel dans son montant et ses attributs techniques pour permettre de calmer la crise de liquidités qui frappe le marché monétaire interbancaire.

Concrètement : les banques sont allées à la source chez le banquier de dernier ressort demander les montants souhaités (contre garanties données en échange) sans passer par le marché monétaire  et sans subir ses taux devenus quelques peu prohibitifs depuis quelques mois et ce, sans limites conditionnelles, les banques rechignant à se prêter entre elles des liquidités dans le contexte actuel (Si le temps et le foie sont disponibles nous approfondirons cela durant les congés de fin d'année pour en saisir toute la mécanique et séparer les notions de "crise de liquidités" et celle de "crise du crédit"  de manière à pouvoir fonder votre opinion sur ce genre d'annonces et en tirer vos conclusions. Les notions d'intermédiation /désintermédiation seront abordées en précisant les rôles des banques, des marchés monétaires/financiers et de la titrisation qui est le coeur du problème actuel. N'hésitez pas à en faire le rappel si l'oubli gagne)
Le but : faire en sorte que les liquidités et la confiance soient suffisantes pour que la 'peur de prêter' ne gagne les activités courantes et donc l'économie via les ménages et les entreprises.

Les chiffres du jour très attendus concernaient les mises en chantier et les permis de construire  aux USA qui sont ressortis pour ces derniers à leur plus bas depuis 1993. Nous voici dorénavant entré dans une zone qui rappelle la précédente crise immobilière (début des années 90) mais avec une population américaine qui est aujourd'hui supérieure en nombre :


18.12.07-bis.JPGToute la volatilité, l'incertitude et les paradoxes du moment s'illustrent aujourd'hui avec le géant bancaire Goldman sachs qui termine son exercice 2007 sur un résultat record en hausse de 26 % par rapport à 2006, entre autres grâce à son anticipation de la crise des subprimes, la banque ayant 'joué' la baisse de l'immobilier très largement. Le titre perd néanmoins ce soir plus de 4 % à 200 $ sur un seuil graphique important. Sans doute une des clefs de la clôture ce soir et de ces prochains jours.

L'indice de confiance des investisseurs "state Street" au niveau mondial a baissé à son plus bas en 9 ans (date de la création de ce dernier) avec un pessimisme aux USA caractérisé alors que l'Europe regagne quelques points.

--> zoom et points graphiques de la journée :

L'évènement est la sortie du canal baissier noté ces derniers jours, une validation étant à attendre (en données journalières, 1er graphe d'hier) avec dès l'entame une figure de retournement haussière qui a permis de combler le gap d'hier. Cependant comme le montre le graphique ci-dessous, cette sortie s'est accompagnée d'une première figure dite en "tête-épaule" (cerclée) qui a renvoyé les cours sur les plus bas du jour et de la veille en fin de séance décrivant une autre "tête-épaule" (cerclée en gras) de plus grande taille dont la ligne de cou n'est plus qu'à quelques points de la clôture.

Cliquer sur le graphe pour l'agrandir (très grand format)
18.12.07.jpg
Cette figure à 2 aspects positifs jusqu'ici : elle permet de valider un support vers 5506 (en rouge gras) et a permis de combler les gaps laissés dans la hausse de la matinée permettant de mieux fonder une hausse ou stabilité de confirmation demain éventuellement. Sous la ligne de cou de cette figure (orangée) qui croise à quelques points du support, l'objectif baissier théorique qui serait libéré se situe à 5 420 points. Le point négatif est constitué par l'isolement à nouveau de cette figure de retournement comme ce matin (1er chandelier du jour) et qui montre dans toute sa dimension et quels que soient les horizons la nervosité et la fébrilité ambiante (toutes les notions évoquées ont déjà été traitées sur le site, rub. 'se former' ou 'trader/trading')

Ainsi, si la continuation ou la sortie de canal était le point à surveiller pour ce jour, le niveau des 5 500 points peut être déterminant pour les prochaines heures.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article