Dans l'attente des chiffres de l'emploi US...

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198.jpgLe CAC 40 régresse légèrement sur la séance de - 0,08 % après des pertes plus importantes en matinée grâce au soutien de Wall Street qui récupère de sa mauvaise première journée de l'année, hier,  et grâce à des chiffres assez satisfaisants dans le contexte actuel sur l'emploi qui permettent d'attendre plus tranquillement les chiffres des créations d'emplois à paraître d'ici moins de  24 heures. Les valeurs moyennes comme le SBF 80 restent cependant lourdes avec une perte de -1,23 %.

Selon l'enquête mensuelle ADP, le secteur privé US aurait créé 40 000 emplois le mois dernier alors que 70 000 créations sont attendues demain pour les chiffres du Département du Travail (le consensus des économistes intérrogés par Marketwatch se situant un peu en dessous à 58 000). Par ailleurs, d'un point de vue hebdomadaire, les allocations chômage ont régressé de - 21 000 semaine dernière soit plus de 5 fois le chiffre attendu. Cependant la moyenne sur 4 semaines restent supérieure aux niveaux de 2007 et la moyenne sur 4 semaines des chômeurs percevant une allocation depuis plus d'une semaine est à son plus haut depuis fin 2005.

Moins regardé mais toujours intéressant à suivre : l'enquête Challenger  sur les annonces de licenciements est en baisse de - 8,7 % en 2007 avec un mois de décembre qui voit les annonces fondre de - 39 % soit au plus bas de l'année.

Dans ce contexte, le Dow Jones passé provisoirement sous les 13 000 hier et après une clôture à 13 040 est à nouveau au-dessus des 13 100 en hausse de + 0,60 % en début de soirée.

Les commandes à l'industrie en novembre ont progressé de + 1,5 % largement au-delà des attentes et contribue à la tendance globale du jour. En tendance annuelle, on reste cependant sur une baisse en considérant les biens hors défense et aviation, très volatils. Les commandes pour les biens durables sont également toujours en baisse de - 0,1 % pour le 4 ème mois d'affilée.

Si l'évênement de ce début d'année est l'atteinte des 100 $ le baril pour l'or noir (-->
Le pétrole au coeur du débat sur la croissance et l'inflation ) et le dépassement pour l'or des records de 1980 (--> L'once d'or au sommet ?en euro, le métal précieux est entrain de matérialiser une perçée importante alors que l'or noir reste encore sur ses niveaux les plus hauts de novembre et décembre. Le Napoléon cote ce jour 109,9 €.

03.01.08.jpg

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article