Les plus grandes économies du monde, mode de calcul et incidences

Publié le par Gilles Caye

fotolia-se-former-90860-copie-4.jpgFin 2007, la Banque Mondiale dans un programme de  Comparaison Internationale a rendu public un rapport sur le poids relatif de l'économie de 146 pays.

Avec l'OCDE qui publie parfois de telles études, il est possible d'établir un classement pour juger de l'importance des différentes économies par régions et pays.

  1. --> 2 possibilités de comparaison ou de calcul existent principalement :
  2.  
  3. - en taux de change courants (TCC) : c'est à dire qu'on converti le PIB (produit Intérieur Brut) exprimé dans la devise nationale par le taux de change avec le $.
  4.  
  5. - en parité de pouvoir d'achat (PPA) : après l'étude d'un panier de biens et services commun (ici la Banque Mondiale en a utilisé 1000) mais qui n'ont pas les même prix dans tous les pays on retraite le PIB en tenant compte ainsi du pouvoir d'achat relatif des monnaies des différents pays.

Les données portent sur l'année 2005:


Part dans le P.I.B mondial en %
  TCC$ PPA
Asie/Pacifique hors japon  11,04  21,86
   dont Inde 1,76 4,26
   dont Chine 5,06 9,70
USA 27,93 22,51
Pays de l'OCDE (dont USA)  81,64  66,33
   dont Russie 1,72 3,09
   dont Japon 10,27 7,04
   dont Alllemagne 6,30 4,57
   dont UK 5,06 3,46
   dont France  4,82  3,39
Zone Euro 22,63 16.79
Bric 10,53 19,93
                  BRIC = Brésil - Russie - Inde- Chine

* Pour aller dans le détail vous pouvez télécharger le dossier au format PDF


Certes cela date un peu (vu l'ampleur de la tâche) mais en considérant la Russie toujours dans les pays émergents et en tenant compte des taux de croissance très rapide de ces 2 dernières années, les pays émergents ou n'appartenant pas à l'OCDE produisent désormais 40 % environ de la richesse mondiale en équivalent de pouvoir d'achat.

On voit clairement l'importance des USA dont le pouvoir financier exprimé par le le PIB en TCC dépasse de très loin l'ensemble de l'Asie hors Japon et même en parité de pouvoir d'achat.
A date de parution de cet article, la Chine fait jeu égal avec l'Allemagne ou est d'ores et déjà selon certaines autres approches en 3 ème position. Elle reste cependant même en PPA loin derrière les USA. En considérant la zone Euro, l'établissement d'un podium devient encore plus difficile.
Outsiders grandissants : l'Inde 10 ème en TCC$ est 5 ème en PPA) suivi du Mexique (11 et 12 ème) et devancée par le Brésil (9 ème et 10 ème en PPA)

Les "Bric"  sont devant la zone Euro en notant toutefois que le calcul en PPA est à relativiser compte tenu d'une difficulté à trouver à chaque fois les produits équivalents d'un pays à l'autre. Toutefois en 2 ans, la croissance y a été de 3,5 à 5 fois plus forte. Evidemment également autre réserve à noter : le TCC $ offre une photo à un instant "t" qui aujourd'hui aurait encore varié mettant le pouvoir financier de l'Euroland et de la Chine plus près des USA.
  1. .Vous comprenez à la lecture de ce tableau toute l'évolution liée à la mondialisation de ces dernières années  qui s'exprime entre autres par la prise en compte de ces pays au sein des grandes instances internationales comme pour la réforme du FMI. Alors que 2007 aura été centrée sur l'apparition des problèmes financiers, un ralentissement plus avant de l'économie amènera à considérer ces données et ce tableau sans doute assez fréquemment pour ne pas faire de contre-sens (ou de trop grosses erreurs d'appréciations à tout le moins) sur l'importance des évolutions par zone ou pays. 
  2.  
  3. .Les USA restent donc et de loin la première puissance économique, d'encore plus loin la première base de valorisations des actions cotées (environ 45 % de la valorisation mondiale totale), le lieu du plus grand marché obligataire au monde et la terre de destination n°1 des investissements et de l'épargne mondiale.
Nous savons que l'économie US se grippe a priori à travers son marché de l'emploi (-> Economie US : le ralentissement se transmet à l'emploi) si cela vient à gagner le consommateur, ce tableau permettra d'appréhender les risques que cela fait peser sur la croissance mondiale. Si le ralentissement perdure ou s'accroît se transformant éventuellement en récession, la question du découplage des USA avec les autres pays prendra de l'importance, ce tableau permettant également de (re)situer les choses.

Les économies émergentes et exportatrices sont elles moins ou plus dépendantes des USA qu'il y a quelques années ? Si l'Amérique s'enrhume tout le monde éternue-t-il de la même manière qu'hier...ou pas ? C'est ce que nous explorons la prochaine fois dans un autre article du type 'apprendre et comprendre l'économie'. L'actualité des prochains mois ne manquera de toute façon pas de nous renseigner jour après jour sur cette évolution centrale pour les économies et déterminante pour l'activité des entreprises dans lesquelles vous investissez.
  1.  . A consulter également : L'Europe : 1ère puissance industrielle et principal acteur de la mondialisation

Publié dans APPRENDRE LA BOURSE

Commenter cet article