Wall Street : une nouvelle baisse des taux est envisagée

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198.jpgLa  BCE (Banque Centrale europénne) et la BoE (Angleterre) ont décidé ce jour de laisser leurs taux respectifs à 4 et 5,5 %. La baisse devrait ainsi selon les anticipations plutôt avoir lieu sur la livre sterling le mois prochain alors que la période de statu quo semble partie pour durer sur l'Euro, le Président  Trichet ayant à nouveau  mis en exergue sa vigilance inlassable vis à vis de l'inflation dont le rythme s'élève à + 3,1 % (estimation) sur un an en décembre contre son objectif maximal de + 2 %.

Aux USA, au contraire le Président de la Fed (ou Réserve Fédérale ou banque centrale US) a clairement laissé entendre que la fragilité des marchés financiers et la baisse de l'emploi avaient ouvert la porte à des baisses de taux potentielles. Préventivement et en fonction des indicateurs à venir, il se tient près à faire le nécessaire. La récession n'est pas envisagée par l'autorité monétaire, une croissance lente accompagnée de pressions baissières qu'elle s'emploira à contrer par des baisses de taux étant son diagnostic et son remède.

Sur cette dernière information, le Dow Jones est repassé dans le vert et évolue en début de soirée aux alentours des 12 800 points. Après une séance volatile hier qui aura vu l'indice phare mondial passer sous le niveau de la mi-août puis clore en hausse plus de 200 points au-dessus, la vigilance sera de mise ce soir pour valider ou non à 22 heures une clôture au-delà des 12 800. -> Dow Jones - Analyse graphique : sur les plus bas de cet été (ce qui ne semblait plus être assuré vers 20  heures de Paris, le score étant revenu à "zéro")

Paris termine en baisse de - 0,64 %, le DAX passe franchement sous les 7 800 points à 7713,09 en baisse de - 0,89 %.

Comme nous l'avons vu dans Apprendre et comprendre la bourse, la finance et l'économie : taux d'intérêt et devises un tel différentiel de perspectives de rémunération sur les 3 devises concernées ($ , £ et €) aura à nouveau privilégié l'euro contre la Livre Sterling avec un nouveau record historique à 757 pences suivi un peu plus tard par une nouvelle charge haussière contre dollar permettant de dépasser les 1,48 $. L'once d'or également prît le chemin des 895 $ en réponse à la baisse du dollar à  un nouveau record également.


La chute des marchés actions est endiguée mais le rebond est assez poussif avec à l'arrière-plan les difficultés financières toujours liées à la crise des subprimes et du risque crédit en général. La société financières Capital One a fait part de prévisions en baisse alors que le géant du crédit hypothécaire Freddie Mac (agence dans le giron de l'administration US) serait sur le point de perdre sa note de crédit après l'annonce de pertes sévères au 3ème trimestre à hauteur de 2 milliards $.

En France, notons la rechute à - 1,5 % sur un mois en novembre de la production industrielle après + 2,1 % le mois précédent impactée par les grèves, le score annuel restant positif à + 2,7 %.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article