Actualité - Bourse : toujours pas de rebond

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198.jpgAu lendemain du discours de B.Bernanké, le Président de la Fed mûr pour réaliser des baisses de taux à l'avenir et contrer ainsi le ralentisssement en cours, force est de constater que les marchés actions sont préoccupés à l'instar de ce que nous avons observé en 2nd partie de séance hier à Wall Street par d'autres éléments : Quelle est la crainte de Wall Street : la récession économique ou les faillites ?

En effet, les pertes liées au marché du crédit refont surface en de nombreux endroits avec leur cortège de doutes et questionnements lancinants :
  1. - le rachat de Countrywide Financial en fâcheuse posture par Bank of America à hauteur de 4 milliards $ enlève une épine du pied des marchés sur le risque imminent de défaut mais ravive les doutes quant à la résorption de ces problèmes 6 mois après leur apparition au grand jour tout autant qu'elle fait porter dorénavant des encours sujets à caution par le 2nd géant US. Les mauvais crédits ne vont pas disparaître pour autant, ils sont juste déplacés, noyés dans un ensemble plus grand et chacun se demande : quelle incidence et quelle est la prochaine sur la liste ?
En guise de pré-réponse, la journée aura déjà répondu de façon assez peu favorable à cette question, lui donnant encore plus de poids avec :
  1. - l'impossibilité de pouvoir trouver une solution viable à la banque anglaise Northern Rock qui s'emble s'engager à défaut vers une forme de nationalisation pure et simple du gouvernement britannique.
  2.  
  3. - La grande banque d'affaires Merrill Lynch et le n°1 Citigroup sont à la recherche de nouveaux actionnaires pour renforcer leurs fonds propres (4 et 10 milliards $ suivant les derniers chiffres qui circulent) pour faire face à des pertes qui pourraient s'avérer pire que prévue pour le 4 ème trimestre. Si ces opérations devaient se concrétiser on aurait alors une 2nd vague de renflouement après l'entrée du fonds souverain d'Abou Dhabi dans la seconde et du fonds de Singapour dans la 1ère dont les pertes sont évaluées jusqu'à la somme de 15 milliards $ selon le N.YTimes. Quel est l'enjeu ici ? Tout simplement pouvoir continuer à respecter les normes réglementaires propres à l'activité de banquier, un montant suffisant de fonds propres devant être mis en face de chaque prêt octroyé... à défaut de voir leur activité réduite.
  4.  
  5. - le patron de la banque Suisse UBS a exprimé sa difficulté à apprécier et donner des prévisions sur les marchés des crédits US et s'attend à une autre année difficile.
  6.  
  7. - enfin, le N°1 des cartes de crédit, Capital One qui avait révisé à la baisse ses résultats comme évoqué, le N°2, American Express, chute actuellement de - 10 % à 44 $ sur une baisse du résultat à venir consécutif à des défauts de paiement en hausse et au ralentissement des dépenses.
Le Dow Jones lâche 200 points à 12 653 en baisse de - 1,55 % peu après 19 heures alors que les opérateurs sont à nouveau allés chercher refuge dans les obligations d'Etat, les taux à 2 ans passant à 2,62 %, l'once d'or culminant pour la 1ère fois à 900 $ sur le contrat de février et 898,35 $ au plus haut du jour à New York.

La semaine prochaine verra la parution d'un plus grand nombre de statistiques avant une autre semaine 'creuse'  entre le 21 et le 25 janvier  :
  1. - mardi : ventes au détail pour faire le point sur les ventes de noël et l'inflation à la production
  2. - mercredi : l'inflation des prix à la consommation et la production industrielle avec le livre beige sur l'Etat de l'économie US
  3. - jeudi : retour dans les chiffres immobiliers avec les permis de construire et les mises en chantier
  4. - vendredi : indicateurs avancés de l'économie et le sentiment préliminaire du climat de confiance du consommateur
Les premiers résultats de sociétés commenceront bientôt à sortir également. Enfin, sans date précise, le chiffre des saisies immobilières pour décembre sera communiqué ces prochains jours pour faire le point sur une année 2007 marquée par cet élément central.

Le CAC 40 cède - 0,54 % dans des volumes toujours étoffés et termine à 5 371,41 points, Francfort réussissant à se maintenir à l'équilibre à 7 717,95 points. La plupart des indices de valeurs françaises moyennes ou petites perdent de 9 à 11 % depuis le 1er janvier, Tokyo - 7,82 %, Amsterdam la plus touchée en Europe  accuse un repli de - 6,58 %. Les valeurs technologiques allemandes sont à plus de - 10 % alors que les bourses belges et canadiennes limitent à - 2,53 et - 1,37 % leur repli respectif sur 2008.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article