La récession est dans toutes les têtes

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia-actualit---675198-copie-1.jpgA 20 heures, les marchés ont pris connaissance du Livre Beige qui paraît 8 fois par an et qui donne un panorama sur la situation de l'économie US. Rien de neuf ici : la croissance ralentit, les dépenses paraissent ternes notamment dans l'automobile alors que l'immobilier inflige toujours une pression fortement baissière, l'indice de confiance de la construction venant juste de sortir au même niveau qu'en décembre à 19 (bien qu'il était révisé à 18 depuis) soit au plus bas depuis 1985. Corrolaire de cette faiblesse immobilière, les marchés du crédit restent toujours instables, le Ministre des Finances britanniques, indiquant d'ailleurs, dans un article à paraître demain dans La Tribune à l'occasion de la réunion avec ses homologues français, allemand et italien, que 'nous affrontons un problème énorme'', le patron de la Fed parlant de problèmes 'tenaces'.

Le CAC 40 ferme en baisse de - 0,48 % dans une séance très volatile et avec de très gros volumes, le DAX 30 lâche - 1,30 % et ne referme pas le gap baissier ouvert ce matin (contrairement à Paris) de la même manière qu'Amsterdam, Londres passant sous les 6 000 points en baisse de - 1,37 %. Nombre d'indices de valeurs moyennes ou petites continuent leur chute, le Nikkei a perdu - 3,35 % alors que le moral du consommateur nippon est au plus bas depuis 5 ans.

Intel qui a fait paraître des résultats de qualité ne soutient absolument pas la tendance : + 10,5 % sur un an de son chiffre d'affaires, + 51 % de son résultat net au 4 ème trimestre par rapport au 4T06 permet d'afficher seulement 0,38 $ de bénéfice par action... contre 0,40 $ attendu... le titre dévisse de - 11,59 % à l'instant.
Le bénéfice de la banque d'affaires J.P Morgan est en baisse de - 34 % au 4 ème trimestre (- 1,3 Mds $ à passer en pertes pour les subprimes) mais le résultat annuel reste positif de 15,3 milliards $ soit en hausse de + 6 % à des niveaux jamais vus, celui du 4 ème trimestre atteint les 3 MDs $. N°2 du crédit immobilier derrière Countrywide Financial, Wells Fargo accuse un repli de son bénéfice/action de 2,47 $ à 2,38 $ d'une année sur l'autre.

Les prix à la consommation US ont pris  pour l'indice de base + 0,2% (hors alimentaire et énergie) en décembre. l'indice global s'élève à + 0,3% portant la hausse à + 4,1 % sur un an soit au plus depuis 1990. L'indice de base ne progresse que de + 2,4 %

La production industrielle est restée stable en décembre après + 0,3% en novembre. Sur un an la hausse s'éléve à + 1,5 %.

Dans l'Euroland, l'inflation pour décembre en données préliminaires à + 0,4 % sur un mois et + 3,1 % sur un an (plus haut depuis mai 2001). Pour l'Allemagne le chiffre définitif ressort à + 0,5 % comme en novembre mais le taux annuel baisse de + 3,1 à + 2,8 %. En données comparables au niveau européen, ces chiffres nationaux ressortent à + 0,7 % et + 3,1 % toutefois (contre + 3,3 % en novembre)

La Banque de France a indiqué que le climat des affaires était en baisse le mois dernier à 103 après 105 et révise comme le mois dernier la croissance du 4 ème trimestre de - 0,1 % à + 0,4 %.

Après une baisse sur de nouveaux plus bas sous les 12 400 à 12 392,27 points, le Dow Jones revient en fin de séance dans la zone des 12 550 points à la veille de la parution des chiffres des permis de construire et des résultats attendus de Merrill Lynch qui progresse de + 5 % à New York. A suivre également demain à la mi-journée, le discours du patron de la Fed devant le Congrès US.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article