La Fed ouvre le parachute avec une très forte baisse des taux

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia_actualit---globe-552450.jpgDepuis jeudi dernier, l'absence d'informations précises de la part du patron de la Banque centrale US (Fed pour Federal reserve ou Réserve Fédérale en Français)  dans son allocution devant le Congrès US sur sa politique monétaire avait créé un 'vide'  que le plan Bush  devait compenser avec des annonces  de relance économique.

Cela fut fait en vain, les problèmes de crédit refaisant surface en fin de semaine avec les résultats des banques et les nouvelles dégradations de notations... le marché n'ayant dès lors plus de soutien au moins psychologique, de repères ou de guides pour compenser ses nouvelles qui venaient s'accumuler à celles du ralentissement en cours sur le terrain. Hier, nous décrivions le ressenti pour beaucoup d'opérateurs d'avoir un manque de 'filet de sécurité' à cet égard.

La plongée dans le vide de ce matin en Europe après celles des bourses asiatiques, de la Chine ou du Japon ( -6 %) , de l'Inde (- 9,5  %) ou encore de Hong-Kong (- 6 %) en était à nouveau une des conséquences, le CAC touchant quasiment les 4 500 points avant que les taux en Europe  ne connaissent une flambée à la hausse sous le coup d'un 'vol vers la qualité' (refuge vers les obligations) mais aussi d'anticipations et de rumeurs de baisse des taux de la BCE et de la Fed, voire des 2.

Un  peu avant l'ouverture à New York, la Fed confirmait une baisse d'urgence de ses taux directeurs passant donc de 4,25 % à 3,50 % soit 0,50 % sous les taux de la BCE, quelques jours avant sa réunion prévue à la fin du mois. Il s'agit de la première décision de baisse importante en dehors du calendrier prévu de son Comité depuis septembre 2001 et un mouvement d'ampleur plus vu depuis près de 25 ans... à la hauteur de la situation.

La chute de Wall Street à l'ouverture de plus de - 3,5 % est ainsi enrayée sur le court terme avec le Dow Jones qui ne cède plus que - 0,70 % à 19 heures et un rebond en Europe tout à fait important par rapport aux plus bas du jour avec une volatilité tout à fait considérable sur la séance. Le CAC 40 gagne + 2,07 % à 4 842,54 points dans des volumes énormes et encore en hausse par rapport à hier. L'ensemble des indices français (Valeurs moyennes, petites ou grandes) sont concernés tous terminant dans le vert. 'Bémol' à ce rebond : le Dax cède encore - 0,31 % alors que les places financières de Londres et Zurich sont dopées par la nouvelle en hausse respectivement de + 2,90 et 2,76 %.

Autre conséquence de cette décision en urgence : le volte-face du dollar qui plonge de - 1,30 % contre euro, le différentiel de rémunération étant désormais clairement et officiellement en faveur de la devise européenne même si les anticipations sont désormais plus clairement à la baisse concernant les révisions de taux à la baisse de ce dernier. Pour mémoire :
Chute du dollar : le grand sacrifié des taux

Le dollar chutant, l'or en rempart a repris sa hausse et gagne + 3,53 % à 892 $ l'once, le pétrole dérivant à la baisse sous les interrogations d'une moindre demande compte tenu de la possible récession à venir mais a repris ensuite également de l'altitude face à la baisse du dollar.
  1. . Point graphique et suivi de l'essentiel du jour : CAC 40 - analyse graphique très court terme : la tête a touché le sol
  2. Demain le passage des 4 885 points pour le CAC 40 ouvrirait la voie vers les 5015 points qui reste l'objectif haussier majeur de court terme avant le comblement du gap d'hier matin. Le rebond pour l'heure reste très technique est n'est qu'une contrepartie à une situation de sur-vente historique (L'élastique hyper-tendu n'a pas cassé, que peut-il faire d'autre ?...) Nous continuerons à explorer celui-ci et à baliser le chemin pour vos décisions ces prochains jours. 
  3.  
  4. . Fondamentalement où en sommes nous ? Certes, les résultats des sociétés sont à venir pour le 4 ème trimestre et l'année 2007 mais, les attentes suivant Factest s'élévent à 15,1 % en terme de rentabilité des sociétés cotées vis à vis de leurs fonds propres pour 2007 et de 15,2 % pour 2008. Le dividende estimé pour le CAC 40 est de 4 %, ce qui correspond au taux directeur de la BCE et à peu de choses près aux taux à 10 ans du Trésor (notions à découvrir ou à redécouvrir dans le livre chap. analyse fondamentale et partie concernant 'la prime de risque)
Une attention toute particulière sera à attacher ce soir à 22 heures à la clôture de Wall street.

--> A voir : émission de TV FRance 5 / "C dans l'air" : Panique à la bourse : qui ?

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article