La Planète Finance a les yeux rivés sur Francfort. Wall Street en pleine polémique.

Publié le par Apprendrelabourse.org

Fotolia_haut-parleur-3227911_S.jpgNouvelle séance très volatile aujourd'hui en Europe, la Fed faisant l'objet d'une polémique rare à l'image de son geste tout aussi historique  et qui la place sous le feu de tirs nourris de questionnements, doutes et inquiétudes qui peuvent être divisés en 3 grandes catégories :
  1. - les économistes sont très partagés quant à l'interprétation du geste et ses effets à long terme oscillant entre soulagement et inquiétude d'une situation qui semble échapper selon certains 'au patron du jeu', la banque centrale américaine. Pris entre les craintes purement financières et les risques économiques sur le terrain, le geste est en fait peu lisible concernant sa cible réelle outre le fait d'éviter une ouverture sanglante après un long week-end à Wall Street. Le sentiment général est très difficile à relater compte tenu de la très grande variété des réactions. Parler de consensus d'économistes à ce sujet a rarement été mot plus mal choisi.
  2.  
  3. - la presse économique internationale a par ailleurs mis en questionnement la baisse de - 0,75 % d'une façon peu habituelle, certains lui demandant même de s'expliquer sur son geste alors que l'allocution de la semaine dernière était plutôt rassurante devant le Congrès et renvoyait au plan Bush l'essentiel des attentes pour les jours à venir. Pourquoi une telle baisse une semaine avant sa réunion prévue semaine prochaine ? Nous vous encourageons vivement à prendre connaissance d'un très court article du Monde intitulé : la Fed a-t-elle cédé à la panique ? qui reprend sans interprétations les passages essentiels traduits en français des réactions, le Financial Time et le Wall Street Journal étant les plus directs.  Les rouages de la communication se grippent.
  4.  
  5. - enfin et surtout, J.C Trichet, Président de la BCE dont le siège est à Francfort a clairement indiqué son attachement à maîtriser l'inflation, cela envoyant un signe clair que l'imitation de la politique de la Fed n'était pas d'actualité, créant un impact négatif sur les marchés --> Dissonance entre les banques centrales

Le contexte général s'est donc dégradé lourdement à nouveau sur la séance, le DAX terminant en queue de peloton à 6 439,21 points en baisse de - 4,88 % pour une baisse qui s'élève dorénavant à - 20 % pour l'indice allemand depuis le début d'année, après une résistance très importante aux bourrasques d'autres indices qui vient de lâcher pour la 2 ème fois après une absence de rebond hier. Le CAC 40 rechute de - 4,25 % à 4 636,76 points dans des volumes toujours considérables bien qu'en retrait par rapport à la veille. Londres en revanche ne cède que - 2,28 % après un rebond supérieur hier.

L'actualité des sociétés avec les résultats d'Apple qui décoivent tout autant que les perspectives est tout aussi difficile le titre dévissant de - 16 % sur le nasdaq alors Motorola voit son bénéfice net chuter de - 84 % au 4 ème trimestre, la société avertissant que le trimestre en cours débouchera sur une perte compte tenu du redressement de la branche téléphonie mobile (l'action décroche de - 19 % à l'instant)

En france, Carrefour a publié des ventes en hausse de + 7 % sur 2007 mais avoue évoluer dans un climat difficile pour la consommation en 2008, l'introduction de l'immobilier du groupe en bourse est par ailleurs reportée. La consommation des ménages en décembre à cependant opéré une progression de 2 % mais la consommation sur le 4 ème trimestre recule de - 0,2 % après - 0,1 % sur le 3 ème.
L'indice d'activité du secteur des services en Europe est tombé à 52 en janvier, contre 53,1 en décembre, son plus bas niveau depuis août 2003.

Le grand gagnant du jour est à nouveau le marché obligataire des emprunts d'Etat qui cumule le flux des investisseurs à la recherche de sécurité tout autant que les anticipations de baisse des taux en Europe en dépit du discours du jour de M.Trichet.

Le Dow Jones est très volatil passant de 11 671 points à près de 12 000 en moins de 2 heures après avoir touché une première fois les 11950...

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article