Les bourses résistent à la forte baisse de l'immobilier US

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia_actualit---675198.jpgAprès le repli de Wall Street vendredi soir et des places asiatiques, le Nikkei à Tokyo perdant - 3,97 % ce matin, les places européennes ont démarré fortement à  la baisse avant de se reprendre 48 heures avant la parution d'une nouvelle baisse des taux attendue aux USA.

Le CAC 40 termine en baisse de - 0,61 % à 4 848,30 points et referme pratiquement le gap ouvert ce matin (cf.
FLASH CAC 40 : les émotions et les gap aux commandes ) alors que le DAX parvient à préserver l'équilibre à Francfort ( + 0,03 %). Les volumes à Paris sont en très net repli. Les craintes concernant la banque Fortis ont été balayées ce jour grâce à un bénéfice 2007 avant cessions qui intègre seulement 1 milliards € de dépréciations liées au subprime et qui ressort à 3 au lieu de 4 Mds € alors que certaines sources indiquaient que les charges pourraient avoisiner les 2 Mds €. Soulagement... le titre reprend + 8,07 %.

Alors que l'inflation moyenne en France s'est élevée à  1,5 % (moyenne des 12 indices mensuels et non l'inflation au 31.12.07) sur l'an passé, la Russie aura encore accru son rythme de création de richesses avec un PIB qui pour 2007 atteint 7,7 % après + 6,7 % en 2006.

La statistique du jour concerne le chiffre des ventes de logements neufs aux USA en décembre qui plonge encore de - 4,7 % sur un mois et de - 16,7 % sur 2 mois compte tenu des révisions effectuées pour le mois dernier. La chute sur un an est supérieure légèrement à - 40 % et de - 57 % par rapport au pic historique de juillet 2005. Les stocks atteignent 9,6 mois de ventes en hausse malgré une baisse des taux d'emprûnts et de la baisse des prix qui tourne dorénavant à la chute également comme l'atteste le graphe ci-dessous.

Un premier temps affecté par ce chiffre, les marchés actions ont cependant redressé la tête toujours avec la baisse des taux attendue. Rentrons plus dans le détail de ces chiffres des prix des habitations :
price.gif
  1. - le rythme annuel est désormais celui qui prévalait lors de la précédente crise immobilière de 1991 sans qu'on puisse obtenir pour l'heure suffisamment d'indices pour fonder une probablité quelconque d'un plancher prochain. D'après les estimations, il se serait vendu plus d'un quart de maisons neuves en moins en 2007 qu'en 2006 (- 26,4 %) soit un pourcentage au-delà de la chute qui avait eu lieu en 1980, période qui avait donné lieu à une récession immobilière de plus grande ampleur.
  2.  
  3. - le prix médian 2007 est en hausse de + 0,2 % à 246 900 $ mais cache une tendance de fond négative avec une baisse de - 10,4% d'une année sur l'autre et de - 17 % depuis les plus hauts atteints en mars.
Prix médian déc. 07 :  219 200 $                         prix médian déc. 06 : 244 700 $

A titre d'exemple, le constructeur de maisons Beazer homes a fait état semaine dernière d'un taux d'annulations de contrats de vente de 68 % au 3 ème trimestre, taux qui est descendu à 46 % au dernier trimestre.

Ces chiffres vont au-delà de ceux publiés semaine dernière concernant l'ancien. Le patrimoine immobilier des américains est orienté à la baisse et "l'effet de richesse" lié à la hausse de ces dernières années est clairement révolu. L'orientation est négative mais les anticipations précises de nombreux intervenants sur les marchés financiers concernent dorénavant l'augmentation des faillites de constructeurs ou promoteurs immobiliers à l'avenir, ce qui ferait entrer la crise dans une nouvelle phase après la chute de leurs cours de bourse depuis de très nombreux mois. Un premier cas parmi les constructeurs 'de taille' : Levitt & sons est d'ores et déjà sous la protection de la loi depuis 2 mois.

Demain nous prendrons connaissance des commandes de biens durables et de la confiance des consommateurs. Le Dow Jones est en progression de + 0,50 % en début de soirée.
  1. --> Articles parus ce week-end :
  2.  
  3. . CAC 40 - analyse graphique moyen terme : un rebond purement technique
  4.  
  5. * Les grands risques 2008 selon le Forum Economique Mondial

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article