Actualité bourse : les marchés hésitants après la baisse des taux

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia_actualit---675198.jpgNouvelle journée  volatile :  le Dow Jones a fini par terminer hier soir en baisse sur de nouvelles craintes concernant les marchés du crédit.  Le CAC  40 après avoir repris appui sur les 4760 a rejoint la zone centrale vers 4880 les supports et résistance identifiés après la chute restent les mêmes irrémédiablement comme vous pouvez le constater ci-dessous et comme détaillé dans de nombreux articles ces derniers jours. En cliquant sur le graphe vous pourrez retrouver le dernier article en date reprenant la légende des différentes droites reprises ici. Pour les nouveaux venus, il vous est possible de retrouver l'historique via les liens dans CAC 40 - analyse graphique moyen terme : un rebond purement technique

310108.jpg

La nouvelle qui est venue rafraîchir l'ambiance positive à Wall Street hier après la baisse des taux à hauteur de - 0,50 % aux USA et ce jour concerne  les sociétés  'rehausseurs de crédit' dont le rôle sur les marchés et de cautionner des encours de prêts de façon à leur donner une meilleure stature en terme de solvabilité et  donc de réduire les coûts d'emprûnts. Déjà évoqué il y a 15 jours, l'un de ces acteurs, MBIA, affiche une perte nette de - 18,61 $ par action sur 2007 contre un bénéfice de  1,32 $ pour 2006. FGIC a par ailleurs été déclassé par l'agence de notation internationale Fitch de la note AAA à AA. Qui dit caution disposant d'une surface financière en baisse dit accroissement du risque ce qui implique une augmentation du coût du risque et donc une moins-value laquelle vient impacter les encours détenus par les investisseurs et particulièrement les banques, le souci majeur des marchés redevenant la crainte d'une nouvelle vague de pertes, dépréciations et déficits en la matière...etc...

Quelques autres exemples liés au crédit : Deutsche Bank  baisse sur des rumeurs de profit warning (avertissement sur résultat ou incapacité à pouvoir produire les résultats attendus ou prévus). Le président de la commission fédérale des banques suisses estime par ailleurs que les risques vont désormais au-delà des seuls problèmes du subprime avec contagion vers les encours de crédits de consommation, de cartes bleues ou commerciaux. L'agence Standard&Poor's enfin, précise que le nombre d'emprunteurs insolvables a augmenté de + 20 % en 2007, les américains se trouvant même dorénavant dans une situation où les montants d'emprûnts destinés à l'acquisition de véhicules sont au-delà de leur valeur sur le marché. 

Sur le plan économique, les demandes d'allocations chômage aux USA ont fortement progressé semaine dernière et passent de 306 000 à 375 000. L'indice des directeurs d'achat (dit PMI) de Chicago est tombé à 51,5 contre 56,5 en décembre sous les attentes à 52. La consommation de ménages US a ralenti sa progression à + 0,2 % en décembre contre + 1 % en novembre soit le plus faible niveau en 15 mois, leurs revenus progressant de + 0,5 % après + 0,4 %.

Information par contre nettement plus encourageante, Master Card a fait état d'un résultat par action de + 2,26 $ (dont 1,37 de plus value liée à cessions) après 0,30 $ au 4T06.
  1. En France les prix à la production ont pris + 0,2 % en décembre après + 0,8 % en novembre, la progression en glissement annuel s'élèvant à + 4,5 %. Hors énergie et alimentaire la hausse est de + 1,7 %. A l'importation, les prix ont baissé sur un mois de - 0,4 %. Sur un an la hausse est de + 3,1 %. Hors énergie et alimentaire, la baisse l'emporte sur un mois à - 0,6 % et à - 1,1 % depuis décembre 2006.
  2.  
  3. L'inflation en première estimation dans l'Euroland est ressortie à + 3,2 % en janvier en hausse par rapport aux 3,1 % enregistrés en décembre. Le taux de chômage est ressorti à 7,2 % contre 7,6 % en décembre 2006.
  4.  
  5. L'Allemagne a fait part de statistiques très mitigées concernant les ventes au détail qui ont cédé - 0,1 % en  décembre et reculent désormais de - 6,9 % en ryhtme annuel bien au-delà des anticipations.
  6.  
Demain, les regards seront tournés vers les chiffres officiels des créations d'emplois aux USA, un des baromètres très important pour juger du niveau de progression de l'activité.

Le Dow Jones progresse de + 0,92 % à 12 556 points peu après 20 heures.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article