Analyse graphique - Vivendi

Publié le par Michel Delobel

(Michel Delobel / ACGest - formations et coaching) - Voilà plus d’un mois et demi que je n’étais pas revenu sur notre cobaye, je veux parler de Vivendi, dont nous suivons l’évolution sous l’angle de l’analyse graphique depuis maintenant plus de 8 mois. Le but est de vous faire découvrir comment appréhender un graphique, et mettre en pratique quelques règles simples d’analyse technique. Je rappelle que le choix de Vivendi a été fait au hasard. Ce n’est, à la vue de ce qu’il s’est passé ces derniers mois, pas forcément le candidat idéal pour un cas d’école, mais peut-être aussi beaucoup plus formateur. Vous pouvez retrouver l'ensemble des analyses précédentes à la fin de cet article

Pour resituer un peu les choses, voici tout d’abord une vue MT/LT.

Cliquer sur les graphes pour les agrandir (grand format)
010208-bis.jpg
Ma dernière analyse remonte à début décembre, alors que la valeur vient de réaliser une nouvelle contre-attaque baissière au contact de la fameuse résistance des 32.5, un quatrième échec sur ce niveau en moins d’un an. Ma conclusion était la suivante : « Quoiqu'il en soit, Vivendi ne semble pas prête encore pour s'affranchir clairement de son canal CT tracé en bleu, ni de la résistance des 32.5. Il faudra donc sans doute encore quelques consolidations sous ces niveaux pour reprendre des forces, avant qu'elle ne trouve la force de passer ces résistances. C'est l'option la plus probable d'un point de vue graphique, après le comportement des cours ces derniers mois et dans le contexte actuel de marché. Du moins tant que le support orange et le niveau des 28.2 tiendront le coup. »

Comme quoi, il ne faut jamais anticiper, ou en tout cas en positionnant un ordre de protection.
Si Vivendi a en effet bien consolidé comme attendu sous les 32.5 pendant plus d’un mois à la suite de cette analyse, pour revenir sur la base du canal CT bleu, la forte chute du marché depuis le début de l’année, et notamment depuis une dizaine de jours, aura eu raison des perspectives haussières sur la valeur. Dès le 15 janvier, avec la cassure nette du support bleu, les choses étaient relativement claires. Il y aura bien eu une tentative de pause le lendemain et en début de séance le jour suivant sur le support orange, mais en clôture du 17 janvier, le retour sur les 28.2 ne faisait plus aucun doute, accompagné de forte probabilités de rupture, compte tenu de l’impulsion née de la cassure du canal orange. La rupture aura effectivement bien lieu. Nous allons y revenir.

010208.jpg
Mais chose intéressante, c’est que l’ouverture du 21/01, le fameux « lundi noir », se fera sur les 28.5 (via un gap baissier entre 28.5 et 28.6), avant que la valeur ne revienne le surlendemain effectuer un pull back sur ce niveau, et non pas les 28.2. Le tracé réel ne serait-il pas plutôt donc sur les 28.5, voire 28.6 ? Voyons voir comment a été tracé le support des 28.2 ?

S’agissant d’une horizontale, un seul point suffit. Il est toutefois préférable d’avoir plusieurs points pour augmenter la fiabilité et la pertinence du tracé. Le premier point à l’origine de ce tracé était la bougie du 5 mars, réalisée dans des volumes supérieurs à la moyenne, et marquant une très forte réaction haussière. Ce niveau allait être confirmé quelques mois plus tard lors de la chute du mois d’août, malgré un enfoncement en séance pour aller chercher le support orange, mais avec une clôture à nouveau particulièrement haussière. Enfin, un tel tracé reprenait un support CT qui avait soutenu la valeur une quinzaine de jours début octobre 2006. Bref, plusieurs éléments convergents permettant de définir ce niveau comme un candidat intéressant au rôle de support horizontal. Mais ce tracé comportait une faiblesse : les deux mèches basses du 5 mars et 17 août, à l’origine du tracé, signe d’une forte exagération en séance, d’autant que les deux fois, la clôture allait se faire proche des plus hauts. Le niveau des 28.2 retenu n’était donc pas forcément des plus précis. Les 28.5, voire les 28.6 pourraient-ils faire l’affaire ?

A étudier le graphique, c’est effectivement clairement le cas. Les 28.5 ne passent pas précisément par le point bas du 5 mars, mais c’était déjà le cas du tracé des 28.2 pour la bougie du 17 août. Et si ce tracé n’a plus de signification particulière pour la première quinzaine d’octobre 2006, il permet de remettre en jeu quatre bougies : celles du 10, 16 et 21 août, toutes ayant été suivies de réactions haussières plus ou moins brèves, et celle du 10 septembre.

Les 28.6 sont également particulièrement intéressants, car ils permettent en plus d’intégrer le creux de fin novembre 2006, celui de la mi-mars 2007, et la contre-attaque haussière du 18 septembre. Seul inconvénient, le doji du 16 août qui se retrouve à clôturer très légèrement en deçà de ce niveau.

On retiendra donc ce double niveau des 28.5/28.6 à la place des 28.2, niveau qui a le mérite de correspondre donc au gap ouvert ce 21 janvier, mais qui nous donne également de façon assez précise le point bas réalisé dès le 22 janvier sur les 25 euros, puisqu’il s’agit précisément de l’objectif théorique de cassure du support des 28.5/28.6…

Revenons maintenant au comportement du titre ces dernières séances, pour envisager les scénarii les plus probables. Après la forte chute de mi-janvier, qui a donc envoyé la valeur directement sur ses principaux objectifs baissiers, suivi d’un violent pull back sur les 28.5, Vivendi consolide au sein d’un triangle tracé en violet. Ce type de figure marque une pause dans le mouvement de baisse, une pause pour le moins légitime compte tenu de la violence du repli. On notera le rôle du support rouge, enfoncé la semaine dernière, mais qui constitue désormais une sorte de niveau pivot et médiane du triangle.  Ce tracé a d’ailleurs servi de niveau de clôture le 21/01 et d’ouverture le lendemain, point bas le 25/01 et ouverture ce jeudi 31/01.

Dans quel sens se fera la sortie ? Bien difficile à dire dans l’absolu. Si l’on regarde le comportement du titre au sein de ce triangle, on alterne entre figures haussières (harami haussier, doji marteau, ombres basses importantes) et figures baissières (contre attaque, avalement). Si l’on considère le tracé rouge, niveau pivot de la valeur au sein du triangle rouge, on note par contre que toutes les clôtures, mis à part celle du 23/01, se sont faites dans la partie supérieure du triangle. Un élément plutôt positif, et qui milite plutôt pour une sortie haussière.

Une sortie qui permettrait à la valeur d’effectuer un rebond technique en direction de la MM20 et du gap baissier des 28.5/28.6. Un rebond qui devrait à priori rester technique au moins dans un premier temps, compte tenu de la violence de la baisse. Au dessus des 28.5/28.6, la valeur pourrait remonter jusque vers le tracé orange, mais il semble difficile d’envisager un rebond plus important dans les semaines à venir.

La violence du repli a en effet laissé des traces, et un nouveau test des supports serait tout à fait normal dans les prochaines semaines.

La sortie du triangle ne sera d’ailleurs pas forcément haussière, même si c’est le scénario privilégié. L’analyse technique n’est en effet pas une science exacte, et tant que nous ne sommes pas sortis par le haut de ce triangle, un retour sur les récents plus bas n’aurait rien d’anormal. On pourrait alors imaginer la formation d’un double creux sur les 25 euros, à moins que le support orange arrête cette fois le repli...

Une rupture du support des 25 euros semble par contre particulièrement improbable dans un futur proche, compte tenu de la violence de la réaction haussière observée sur ce niveau.

A suivre et à bientôt pour un nouveau point sur Vivendi.
  1. ---> Analyses graphiques précédentes sur la valeur :
  2.  
  3. * Vivendi - Analyse graphique
    * Vivendi - Analyse graphique
  4. * Vivendi - Analyse graphique
  5. * VIVENDI - Analyse graphique
  6. * Vivendi : analyse graphique (suite)
  7. * Vivendi - Analyse Graphique

Publié dans TRADER - TRADING

Commenter cet article