Chassé-croisé entre Wall Street et les matières premières

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia_actualit---675198.jpgSi l'été 2007 aura consacré le début de la hausse des matières premières et des métaux précieux, le mouvement global des marchés pour cette dernière séance de la semaine (Paris réouvre mardi comme Francfort - New York est fermée demain mais sera ouverte lundi) montre l'effet inverse avec le Dow Jones qui grimpe de + 2,16 % à 12 361,32 points alors que les matières premières continuent leur correction.

 

Les principales statistiques du jour concernaient :

 

. L'indice des indicateurs avancés pour le mois de février qui est ressorti conforme aux prévisions, en baisse de - 0,3%, après - 0,4% (chiffre révisé) le mois précédent, soit une baisse pour le 5ème mois d'affilée.

.  L'indice de la Fed de Philadelphie en mars a chuté à -17,4 en mars après -24 en février au-dessus des attentes situées à - 18. Si amélioration il y a le chiffre négatif indique cependant toujours une contraction de l'activité dans la région avec comme le mois dernier une différence toujours historique entre l'indice d'activité ci-desssus et les prix payés.

 

Toujours l'axe central actuel depuis bientôt un an, les banques auront été le catalyseur du mouvement d'ensemble avec la hausse de Citigroup qui s'envole de + 10,25 %, Lehman + 15,21 % ou le géant hypothécaire Fannie Mae à + 11,69 %. Merrill Lynch prend + 13,03 % à 46,85 $ redonnant une nouvelle note d'espoir pour un rebond plus significatif ultérieurement (rappel : reste à passer les 47,5 $ que nous suivons depuis plusieurs jours)

 

Ballotées entre rumeurs de manque de liquidités et coups de booster psychologiques liés aux injections de la banque centrale, l'impulsion du jour aura été donnée un peu moins de 2 heures après la clôture de Paris grâce à la confirmation que la Fed (Réserve Fédérale ou Banque Centrale US) injectera le 27 mars prochain 75 milliards à 28 jours sur les 200 annoncés précédemment, ceci permettant de quitter la zone des 12 200 points.

 

L'Europe n'aura pas profité de cet engouement de fin de séance, actuellement encore plus rivée sur New York que d'ordinaire, avec Paris qui cède légèrement -0,49 % à 4 533,72 points et Francfort - 0,65 % à 6 319,99 points, le score sur la semaine étant négatif de - 2,08 % pour le CAC 40 et de - 2,78 % pour le DAX contre + 1,77 % pour Wall Street accentuant encore le décrochage européen face à la bourse US : - 19,24 pour la France, - 21,66 % (pire score en Europe) pour l'Allemagne et seulement - 6,81 % pour le Dow Jones. On comprend ici que lorsque l'Amérique s'enrhume les autres éternuent, les anglo-saxons notamment en Allemagne ayant rapatrié une grande partie de leurs bénéfices pour couvrir leurs pertes par ailleurs. La gestion des devises et l'évolution de la parité Euro/dollar avec une baisse de ce dernier de - 5,5 % (et près de - 9 % lundi) relativisent cependant les scores, les investisseurs ayant une vue globale d'ensemble sur leurs positions (le meilleur score revient en Europe au Bel 20 en Belgique qui ne cède que - 12,22 % depuis le 1er janvier)

 

Le dollar se reprend contre l'euro à 1 $ = 1,5429 $ en hausse de + 1,33 % alors que les matières premières continuent leur correction assez sévère à l'image du pétrole répassé temporairement sous les 100 $ et des métaux précieux qui baissent de - 7,73 % pour l'argent-métal et de - 3,11 % de l'once d'or à 910 $.

La pression inflationniste due aux matières premières ces derniers mois s'est relâchée sur le mois de mars et de manière accrue cette semaine. Ceci constitue un motif de soulagement  pour les actions et les marchés financiers qui sera étudié plus en détail dans notre article de demain avant de regarder la situation technique des banques US plus tard durant le week-end.

Semaine prochaine, les opérateurs prendront connaissance des ventes d'immobilier dans l'ancien lundi (parution des news du soir le jour même en dépit de la fermeture de Paris), de la confiance du consommateur le lendemain, des commandes de biens durables et des ventes dans l'immobilier neuf mercredi.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article