Actualité - Bourse : L'europe confirme, Wall Street temporise

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 a continué sur sa lancée avec une progression de + 0,94 % avec une clôture au plus haut depuis 1 mois à 4 911,97 points avec des volumes en hausse comme hier supérieurs aux 4 séances antérieures mais toujours moyens d'un point de vue historique. Les financières avaient à nouveau une place de choix dans les meilleurs scores du jour.

Les prix à la production en Europe ont progressé de + 0,6 % en février sur un mois  après + 0,9 % en janvier, la hausse annuelle s'élevant à + 5,3 % contre 5 % précédemment. Hors énergie, la progression est de + 0,5 % après + 0,7 % et de 3,6 % en glissement annuel après + 3,4 %. Ceci va dans le même sens donc que les chiffres publiés  lundi (par Eurostat) pour l'inflation des prix à la consommation sur le Continent, avec + 3,5 % sur un an (au plus haut depuis 1999 et la création de l'Euro) en mars contre + 3,3 % en février.
Avec la baisse récente des matières premières le mouvement est contenu mais le risque de réactions en chaîne à l'image des revalorisations des salaires des fonctionnaires en Allemagne de + 5,1 % en 2008 et + 2,8 % en 2009 laisse craindre quant à un démarrage d'un cercle vicieux (course prix - salaires) même si des éléments de ratrappage importants s'y inscrivent avec une augmentation de la durée de travail et des gains de productivité, entre autres, dont il faut tenir compte à l'image de la hausse de + 5,2 % des métallos il y a un mois, toujours Outre-Rhin, qui fait suite à des gains en la matière également.

Aux USA, les commandes à l'industrie ont pour le deuxième mois baissé plus fortement que prévu de - 1,3 % sur un mois en février après - 2,3 %. Ceci confirme l'inversion de tendance après 5 mois en hausse qui imprimaient un rythme à l'inverse des dégradations que l'on pouvait constater sur d'autres statistiques celle-ci faisant un peu exception jusqu'ici.

 

Wall Street est par ailleurs un peu échaudée par l'intervention du patron de la Fed devant le Sénat US ce jour. Son allocution était centrée sur la possible récession au 1er trimestre, de nature 'légère', avec un rebond en 2nd partie de 2008. Aucune précision n'a été donnée sur la suite du mouvement de baisse des taux mais les anticipations des opérateurs restent actuellement clairement à la baisse pour la prochaine réunion de la Banque Centrale le 30 avril prochain.

Le Dow Jones perd - 0,36 % à 12 608,92 points toujours résistant et aidé par l'enquête ADP qui a fait état de 8 000 créations d'emplois en mars, ceci donnant quelques espoirs pour la statistique officielle à paraître après-demain ( destructions de 50 000 emplois anticipées par le consensus d'économistes)
Demain, nous prendrons connaissance de l'indice d'activité du secteur des services, N°1 incontesté au sein de l'économie US et dont les attentes se situent à 48,5 après 49,3 en février.

UBS lundi, UBS mardi, ce jour, nous vous proposons de prendre connaissance de quelques déclarations du patron de la CFB (Confédération fédérale des banques suisses) pour saisir tout l'enjeu des dernières évolutions en la matière :

- gouvernement suisse inquiet pour la stabilité du pays (
Agefi)
- la CFB constate son impuissance (
RJF.ch)
- Le gendarme des banques surpris (
swissinfo)

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article