La bourse de Paris cale sous les 5 000 points

Publié le par Apprendrelabourse.org


Comme le laissait un peu craindre la clôture du CAC 40 hier soir, le mouvement de hausse s'est interrompu avec un retour sur la résistance/support vue dans Flash CAC 40 - Analyse graphique très court terme. Les volumes sont encore en réduction dignes d'un mois d'août et valident la phase d'attente actuelle avec la recherche de nouveaux moteurs directionnels avec l'ouverture de la saison des résultats qui vient de se réaliser et les anticipations sur les taux.

- les premiers chiffres délivrés hier soir par Alcoa ne pèsent pas trop sur la tendance puisque le titre ne perd que - 0,69 % ce soir. Le bénéfice du 1er trimestre ressort à 0,37 $ par action contre 0,75 $ au 4 ème trimestre 07 dans un environnement jugé difficile. Le fabricant de processeur AMD est plus affecté avec une chute de l'activité de - 15 % par rapport au dernier trimestre 07 et l'annonce de la réduction de 10 % de son personnel.
Sur le compartiment des bancaires, Washington Mutual lèvera finalement 7 au lieu de 5 milliards $ en raison notamment d'une perte de 1,40 $ par titre au 1er trimestre qui fait chuter le titre de - 10,19 % remettant le secteur bancaire sous pression même parmi les poids lourds (Citigroup - 3,41 %, Fannie Mae - 2,85 %). Le dividende de la banque est considérablement réduit et passe de 0,15 à 0,01 $ pour le trimestre.

Ces principaux éléments délivrés hier dans la nuit pour Alcoa et AMD ont alourdi les places européennes avec un départ donc très terne de la saison des résultats des sociétés.

- concernant les taux d'intérêt, le compte-rendu de la réunion de la Fed qui avait décidé de la baisse de - 0,75 des taux directeurs à 2,25 %, à la mi-mars, a fait état de l'inquiétude concernant une possible contraction de l'économie. Partagés entre une baisse de taux drastique ou plus douce, le consensus des membres votants semble se faire sur les dangers liés au ralentissement bien devant les considérations inflationnistes, les pressions à la hausse sur les prix étant jugées temporaires et la récession susceptible de les affaiblir avec le manque d'activité qui en résulte. Certains ne cachent pas leur inquiétude vis à vis d'une récession sévère et prolongée. Une baisse des taux pour la fin du mois apparaît donc toujours hautement probable.

L'association des agents immobiliers US a dévoilé son indice des promesses de ventes qui recule encore de - 1,9 % en février à 84,6 après 86,2 le mois précédent à son plus bas depuis sa création en 2001. L'indice se situait à 107,6 il y a tout juste un an.

Le FMI (Fonds Monétaire International) après l'estimation de la banque Goldman Sachs que les pertes liées à la crise pourraient s'élever à 1 200 milliards $ (AXA évalue à 400 milliards € le montant des dépréciations à passer par les banques -200 déjà comptabilisées) a fait état de son rapport sur la stabilité financière international (cliquer sur l'icône ci-contre - les plus aguerris y trouveront des graphes très intéressants sur la crise du crédit) d'une évaluation légèrement inférieure à 945 Mds $ pour l'ensemble des établissements bancaires ou financiers, le 1er chiffrage en date de l'institution.
La prévision pour la croissance mondiale a été revue à + 3,7 % pour 2008 contre + 4,1 % prévus en janvier et + 4,4 % en octobre. La prévision pour la totalité de l'année aux USA est extrêmement faible à + 0,5 % contre + 1,5 % en janvier, celle de l'Europe s'érodant à + 1,3 contre 1,6 %. La Chine passerait sous les 10 % mais encore à + 9,3 %. Avant la réunion des grands argentiers à Washington (FMI, Banque mondiale, G7) le discours est par ailleurs clair sur une absence prévue de découplage entre les pays occidentaux et émergents. L'intervention des pouvoirs publics est souhaitée  pour en gommer les effets et isoler "les mauvais crédits" à un niveau mondial de façon à 'dégeler' les marchés concernés et éviter le 'crédit crunch' (restriction des octrois de crédits).

En Grande-Bretagne, les prix de l'immobilier ont baissé de - 2,5% en mars sur un mois (plus forte baisse depuis septembre 1992) soit une donnée 6 fois supérieure aux anticipations. Ceci fait suite à une baisse de - 0,4 % le mois précédent, la progression sur un an tombe de + 4,2 % à + 1,1 % désormais.

Jeudi, alors que la BCE (banque centrale européenne) devrait selon toute vraisemblance annoncer la continuation de son statu quo et maintenir son taux à 4 % (la conférence sera néanmoins suivie de près pour cerner d'éventuelles inflexions pour l'avenir avec incidence éventuelle sur le cours de l' €/$), la BoE (Banque d'Angleterre) est susceptible le même jour d'abaissser à 5 % au lieu des 5,25 % actuels ses taux directeurs compte-tenu de la statistique précédente. La livre aura touché un record de faiblesse en séance contre euro à 1 € = 0,7992 £.

Le CAC 40 recède - 0,65 % à 4 912,69 points et le Dow Jones - 0,29 % à 12 576,44 points dans une configuration d'ensemble liée aux principaux éléments vus hier dans
Actualité - Bourse : vers de nouveaux moteurs à la hausse ?... résultats.... anticipations en matière de taux et donc de parité de change sans oublier les bancaires et... la crise financière qui sera largement évoquée le week-end prochain par les instances internationales.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

Carotte 10/04/2008 16:51

Merci pour votre réponse, le but de ma question était, bien sûr, de jauger le niveau d'indépendance de l'analyse, je suis maintenant éclairé et je réitère mes compliments.Bien à vous

Carotte 09/04/2008 10:24

Sympa ce blog, de très chouettes petites vidéos et des textes intéressants. Néanmoins je n'arrive pas à voir qui vous êtes derrière ce blog : une banque ? un particulier ? un groupe de particuliers ? un magazine ou un journal financier ? En tout cas c'est sympa. A plus

Gilles Caye 09/04/2008 11:18


Bonjour,

Merci pour ce commentaire et vos encouragements.

Je vous remets ci-dessous l'article de présentation de l'auteur au lancement en août 2006 :


"Ce site est géré par l'auteur des ouvrages pédagogiques repris dans la rubrique "Votre formation".


Bénéficiant d'une expérience bancaire de plus de 10 ans et investisseur indépendant depuis 2001, il n'est lié à aucun organisme, société de placement,
association ni agence ou société de presse.


Le message d'ACCUEIL expose la mission du site et sa ligne directrice."

Le site est toujours à ce jour totalement indépendant et s'enrichit de toute initiative de quelque source que ce soit clairement orientée vers la formation et la pédagogie pour les domaines
"bourse - finance - économie" avec une volonté d'apporter par ailleurs des aides à la décision pleinement opérationnelles et une information brute avec un minimum de retraitement de la part
des rédacteurs de façon à ce que chacun puisse se faire sa propre idée. Se former, s'informer, décider : 3 élements indissociables pour pouvoir progresser et gagner en autonomie, que vous soyez
investisseur, trader ou particulier souhaitant simplement comprendre.

J'assure l'essentiel du contenu avec Michel Delobel (ACGest - formations et coaching - : Nouvel intervenant sur apprendrelabourse.org ) en lien avec de
nombreuses sources d'informations et supports professionnels.

Nous sélectionnons les productions qui nous sont proposées par ailleurs à la diffusion, les intégrons même au site pour les meilleures (vidéos
pédagogiques questions bourse par exemple) et menons une veille constante pour vous faire découvrir de nouvelles choses.

Votre commentaire me fait très plaisir, le fait que vous ayez du mal à savoir qui se trouve derrière ce blog répond à l'un de mes objectifs personnels de traitement neutre du domaine et à la
conviction que nul n'est détenteur du sujet, ni de ses représentations. L'essentiel est que le lecteur puisse se l'appropprier et en bénéficier de manière concrète au plus près de ses
besoins. 

@ +