Nouvelles fausses sorties de l'Euro et du CAC 40

Publié le par Apprendrelabourse.org

Stagnant depuis plusieurs jours en haut de sa tendance haussière court terme et après avoir fait semblant de partir plus avant à la hausse lundi, le CAC 40 aura brisé à la baisse son canal horizontal 4923/4853, que nous vous invitions à surveiller hier soir, avant de le réintégrer in extremis juste avant la clôture. 
De même, l'euro qui est allé inscrire un nouveau record à 1,5916 $ après plusieurs jours où il semblait chercher à consolider, finit en repli sous les 1,58.

Les décisions sur les taux se sont révélées conformes aux anticipations. La Banque d'Angleterre (BoE) a réduit son taux principal à 5 % au lieu de 5,25 % afin d'absorber les incidences éventuelles d'une restriction des crédits dans un contexte de ralentissement immobilier.
Concernant la BCE, le maintien des taux à 4 % a été confirmé soit le 10ème mois sans changement.

La peur de voir son Président tenir un discours ferme sur les taux qui a envoyé l'euro sur de nouveaux records contre £ et $ aura par la suite perdu en vivacité aucun élément particulier  lors de la conférence de presse ne venant cristalliser les angoisses.
En fait, la tonalité du discours 'fige' encore plus la position du statu quoavec une surveillance de l'inflation tel qu'exprimée qui éloigne les possibilités de baisse de taux et un verbe quant au ralentissement de l'économie qui laisse peu de place aux anticipations d'une hausse de taux qu'une économie en rythme de croisière mais avec des pressions à la hausse des prix pourrait laisser supposer.
Exit donc les espoirs de baisse comme les craintes de hausse et vive à nouveau le stand-by... tel est en tout cas le vote des marchés des changes ce soir qui ont fait baisser l'euro sous les 0,80 $ et sous 1,58 $.

Ce revirement et l'orientation haussière de New-York aura permis de réduire les pertes en fin de séance le CAC 40 finissant en baisse de - 0,32 % à 4 859,42 points après plusieurs passages sous les 4800.

Wall-Street aura été portée par les révisions à la hausse des perspectives de Wal-Mart, n°1 mondial de la grande distribution et de DuPont. Le premier a vu son chiffre d'affaires progresser de + 7,9 % sur un an le mois dernier. La prévision pour le bpa trimestriel (Bénéfice par action / bnpa : bénéfice net par action) a été relevé d'une fourchette de 0,70/0,74 $ à 0,74/0,79 $ suscitant l'engouement des investisseurs.
Le second actif dans la Chimie essentiellement, a relevé toujours pour le bpa trimestriel ses prévisions à 1,29 $ par action contre 1,14/1,19 $ évoqués mi-mars.

Le Dow Jones termine à 12 581,98 points en hausse de + 0,44 % et le Nasdaq qui avait perdu plus de 1 % hier reprend + 1,27 % sur la séance.

On surveillera demain pour le CAC 40 la confirmation de la réintégration du canal vu plus plus haut d'un point de vue graphique, la statistique du sentiment du consommateur à 16 heures de Paris délivrée en préliminaire par l'Université du Michigan (prix à l'import/export à 14h30) sans oublier les résultats trimestriels du géant General Electric (conglomérat industriel). Ceci avant un week-end pendant lequel les grands argentiers vont se réunir et dont le rapport sur la stabilité financière à l'initiative du FMI, évoqué en début de semaine, en sera le point central psychologique avec toute la problématique du chiffrage des impacts de cette crise.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article