Actualité - Bourse : ça ne passe pas...

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 termine la séance en hausse de + 0,68 % à 5 075,31 points mais 'bute' à nouveau sur les 5 100 points. Lafarge, grâce à de très bons résultats trimestriels prend la tête du jour avec un gain de + 5,06 % à 120,50 € et constitue l'image du jour concernant des publications plutôt satisfaisantes pour les sociétés (AXA publie des résultats conformes aux attentes)

Les ventes au détail ont baissé de  -0,4% en mars dans l'euroland, après - 0,2% (révisé de -0,5%) en février, alors que l'inflation a atteint un record ce même mois à 3,6 %. Le recul annuel des ventes s'élève à - 1,6 %.

Aux USA, le coût unitaire du travail  a progressé de 2,2% en 1ère estimation sur les trois premiers mois de 2008 contre + 2,5% attendus. En rythme annuel, la hausse n'est plus que de + 0,2 % contre + 0,9 au 4 ème trimestre, 2,8 % au 3ème et 4,3 % pour les 2 premiers de 2007. L'inflation par les coûts du travail n'est donc pas une piste à suivre pour l'heure, au contraire...

La productivité a progressé en conséquence de 2,2%  au-delà des attentes situées à + 1,8%. Sa hausse annuelle s'élève à + 3,2 % en progression constante depuis début 2007.

Les promesses de ventes de logements dans l'ancien sont ressorties à 83 en mars,  en repli de 1% sur un mois et en chute de - 20,1 % sur un an (indice à 103,9) Si le chiffre est conforme aux attentes, celui de février a été révisé à la baisse de - 1,9 % à - 2,8 %. Toujours pas de répit.


Alors que les stocks de pétrole brut ont progressé de 5,7 millions de barils semaine dernière contre un consensus qui tablait sur une hausse de 1,6 million de barils seulement, les prix continuent leur ascension (indépendamment par ailleurs de la hausse du dollar) Situation à suivre comme vu dans nos 2 articles de ce week-end. Les statistiques du jour permettent très difficilement d'expliquer le mouvement : des stocks en hausse font chuter habituellement les cours et l'effet refuge dans les matières premières pour contrer la baisse du dollar est ici totalement inopérant...

Le dow Jones perd - 1,59 % à 12 814,35 points après avoir passé 4 jours à tenter de franchir sa moyenne mobile à 200 jours, signalée comme point de passage essentiel dans
notre dernière analyse graphique
et revient donc une nouvelle fois sur son support à 12 800.

Le compartiment des financières, toujours très instable, rechute assez lourdement avec Fannie Mae (-5,71%), Merrill Lynch (-5,59 %) ou Citigroup (-5,37 %) à la veille de l'allocution du Président de la BCE concernant sa politique de taux pour l'euro. Très largement attendu en statu quo à nouveau, son discours sera disséqué par les analystes pour tenter de déceler des inflexions éventuelles dans un sens ou dans un autre.

Le dollar profite des bons chiffres de la productivité et continue son retournement haussier court terme en hausse de + 0,80 % contre euro → Taux et euro / dollar : une liaison critique

Demain les bourses sont ouvertes.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article