Le CAC 40 en position d'attente

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 termine en hausse de + 0,32 % à 4 976,21 points dans des volumes extrêmement faibles à nouveau en ce lundi de Pentecôte. D'un point de vue graphique, la figure de retournement qui s'était mise en place vendredi avec un îlot de retournement (5 séances isolées du reste des cours) impliquant les 5 premières séances du mois a été invalidée, les cours revenant combler le gap (ou trou de cotation) 5006 / 5011. Reste toujours ouvert cependant le gap 5011 / 5025 ouvert fin de semaine dernière et une configuration donc toujours incertaine même si la moyenne mobile à 20 jours a pleinement joué son rôle de support aujourd'hui sans être enfoncée.

A nouveau les bancaires auront pesé sur la tendance à Paris. Cette semaine sera d'ailleurs marquée à la bourse de Paris par les résultats des banques avec demain avant bourse, la publication de ceux de la Société Générale pour le 1er trimestre. Ce sera un test important pour la banque vis à vis des marchés mais celui-ci peut être à double sens dans la mesure où des résultats meilleurs qu'attendus pourront rassurer en donnant du poids à la stratégie de 'non-alliance" poursuivie jusqu'ici alors qu'un trimestre plus difficile qu'anticipé pourrait raviver les pressions sur le dirigeant et sa stratégie de développpement autonome redonnant une coloration plus positive aux anticipations d'éventuelles OPA sur le titre.

Le Crédit Agricole devrait également annoncer jeudi de nouvelles dépréciations liées aux subprimes avec à la clef une levée de fonds de plusieurs milliards €. Le patron de la banque d'investissement Calyon, une des filiales, serait par ailleurs 'débarqué'.

Aucune statistique d'importance ne figurait au programme du jour. Par contre, le reste de la semaine offrira un menu plus consistant en la matière à l'inverse de la semaine dernière. Demain, seront auscultées les ventes au détail US ainsi que les prix à l'importation et à l'exportation pour avril à 14 H 30 avant les statistiques de l'inflation pour le mois dernier à la consommation mercredi.

Le pétrole reste toujours sur des niveaux très élevés alors que la 'Driving season' approche. Il s'agit de la saison des déplacements en voiture aux USA durant l'été grande consommatrice d'essence. Si l'hiver est important en la matière, cet aspect est moins connu mais est très important pour les cours du pétrole et la consommation. Ci-dessous avec l'infographie de
USAtoday, on voit l'impact depuis quelques mois des prix à la pompe sur le kilométrage moyen journalier parcouru aux USA. En cliquant sur le lien, vous pourrez visualiser un graphe encore plus intéressant sur longue période qui montre le nombre de miles parcourus (estimation) annuellement qui connaît un retournement historique depuis peu. Un élément en moins pour expliquer fondamentalement la hausse du pétrole mais une conséquence directe des prix en plus ...

 
Profitons de cette séance un peu 'creuse' pour visualiser sous une autre forme la statistique de l'inflation (CPI) qui paraîtra après demain. Les prix de 84 000 produits sont récoltés chaque mois dans environ 200 catégories et forment ainsi le taux d'inflation à la manière du taux d'inflation de l'Insee pour un français. Le NY Times en début de mois en a fait une présentation très riche qui montre la part de chaque dépense dans le budget de l'américain moyen avec des graduations en bleu pour les prix en baisse et en rouge les prix en hausse et des phases intermédiaires suivant la légende. Vous pouvez rendre l'infographie interactive en cliquant dessus. En bas, la plus grosse part représente tout ce qui a trait à l'immobilier.



On voit ici que le tableau est très disparate. Le suivi pas à pas de l'actualité et des chiffrages quotidiens qui peuvent vous apparaître parfois un peu rébarbatifs sans doute est cependant nécessaire dans ce contexte, d'éléments mêlés et contradictoires  tel que l'économie nous les présente au fil des mois. Attention aux raccourcis et aux jugements hâtifs en Economie, surtout si on doit fonder dessus des décisions d'investissement à titre personnel. Même sans avoir de grandes décisions à faire en la matière, ce kaléïdoscope montre que chacun peut être soumis à une inflation différente de celle de son voisin suivant ses choix de vie, pour un américain, comme pour un européen et plus précisément pour un français tel que nous l'avons vu dans Calculer son taux d'inflation personnel pour mieux comprendre la finance et investir à long terme.

L'immobilier et les transports : 2 postes importants pris entre des feux croisés à l'heure actuelle. Le Dow Jones gagne + 1,02 % à 12 876,31 points.

     → Articles parus ce week-end :

      . Docteur Copper a t-il de la fièvre ? - Partie 1 
      . Docteur Copper a t-il de la fièvre ? - Partie 2

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article