Le ralentissement en Europe se précise

Publié le par Apprendrelabourse.org

L'apparente stabilité des indices pourrait laisser suggérer une situation figée dans l'attente de la journée de mercredi qui sera assez dense en statistiques et qui verra la publication de la décision de la Fed concernant ses taux. En réalité, la valse entre les secteurs est toujours à l'oeuvre avec des dégagements appuyés sur les financières à Paris comme à New york et son contrepoids positif parmi le secteur énergétique, lequel s'équilibre  un peu plus loin avec le secteur automobile qui plie au côté des compagnies aériennes sous la pression du pétrole cher, d'autant que le bureau d'analyse financière de Crédit Suisse a abaissé ses objectifs de cours sur Peugeot, Michelin et Renault.

La séance fait place par contre à un tableau européen que nous allons pouvoir détailler plus précisément avec des statistiques d'activité qui font état d'un affaiblissement mais qu'il convient de resituer dans leur contexte intégral :

- L'activité du secteur manufacturier allemand s'est érodé à 52,3 en juin contre 53,6, celui des services passe de 53,8 à 53,3 ce mois-ci. L'indice composite qui mêle les 2 baisse ainsi de 55 en mai à 53,7. Au-dessus de 50, nous sommes toujours en zone d'expansion mais moindre.

- pour la seconde économie de l'Euroland, la France, l'activité s'est contractée par contre en juin pour les services, une première depuis 5 ans mais à un plus bas depuis plus de 7 ans, à 49,2 après 50,5 en mai et contre 50,8 attendu. L'industrie passe également en zone de contraction à 49,2 de même après  51,5 en mai et contre 51,0 attendu.

-  pour la totalité de la zone Euro, l'indice d'activité dans les services a reculé à 49,5 en juin contre 50,6 en mai, l'industrie tombe à 49,1 après 50,6 également. Pour les services, la prévision de l'économiste/analyste la plus faible se situait à 49,7 pour les services.



√  Enfin et non des moindres, l'indice IFO du climat des affaires allemand est ressorti à 101,3 en juin après 103,5 en mai et 102,4 en avril. Pour avoir le détail de cette donnée avancée importante comme le 'ZEW' vu mardi dernier, vous pouvez cliquer sur l'infographie ci-dessus. 

Où en sommes nous dans le cycle économique de l'industrie manufacturière de la première puissance économique européenne ?

Les indicateurs récents ou avancés de ce type qui donnent des estimations sur la situation en cours permettent via sondages de faire le distinguo entre la situation actuelle des affaires et celle anticipée à 6 mois. Les graphes habituellement présentés notamment sur la confiance du consommateur qui paraîtra demain aux USA reportent ces différentes composantes mais tout l'intérêt est de mettre en rapport le différentiel d'évolution entre les 2 pour tirer toute la teneur des données compilées. Ainsi ce graphe situe depuis 17 ans la position du secteur soit en récession, en progression, en phase de boom ou en phase de ralentissement et permet d'avoir une lecture dynamique des choses (en bas : situation présente, de côté : situation attendue à 6 mois)

→ Ceci permet de formaliser clairement :

- que le cycle débuté fin 2005 / début 2006 était exceptionnel dans sa phase de boom. Un chiffre de 101,3 fait mieux qu'au plus haut de 97/98 et reste dans les niveaux des meilleurs scores de l'an 2000.
- ensuite, on prend conscience de la force et de la vitalité de l'économie allemande au 1er trimestre alors que l'économie US chancelait avec les doutes naissant au printemps. Juin marque en fait la confirmation que le boom est derrière avec un ralentissement qui s'est accéléré  nettement pour la première fois en 18 mois (durée du pic du 'boom')

Refroidissement donc clair mais après une progression un peu hors normes historiquement. Dernier point : cette situation encore favorable est aussi exceptionnelle en Europe parmi 'les grands' pays.

Le CAC 40 termine en hausse de + 0,05 % à 4 511,37 points, le Dow Jones une heure et demi après la clôture à Paris ne fait pas mieux.


        → articles parus ce week-end :

              . 
Bien décider en bourse ou comment apprendre à avoir tort 
              . Indice Monde - MSCI World Index : la fin d'un cycle ?

Les graphes et illustrations connaissent quelques problèmes d'affichages aléatoires depuis plusieurs jours. Toutes nos excuses pour la gêne occasionnée. Les liens ou l'agrandissement restent cependant actifs.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article