Bourses : 3 statistiques US sauvent la séance

Publié le par Aprendrelabourse.org

La séance du jour avait mal commencé dans le sillage du repli prononcé de New York hier soir mené par les banques dans un climat général de nouvelles défavorables, volumes et prix de l'immobilier ancien américain en tête. Des statistiques américaines sont cependant venues inverser la tendance et ont impulsé un rebond au cours de l'après-midi :

- les commandes de biens durables sont ainsi ressorties en hausse de + 0,8 % en juin contre un consensus négatif à - 0,3 % et + 0,1 % en mai, chiffre d'ailleurs révisé à la hausse une stabilité ayant été publiée initialement. Plus étonnant, les commandes hors défense et aviation, éléments très volatils, ont augmenté de + 1,4 % sur un mois contre - 0,5 % attendus. Cette donnée qui restitue la progression de fond de l'investissement des sociétés a vu par ailleurs une forte révision de son chiffrage pour mai, celui-ci passant de - 0,4 % à + 0,1 %.


- la confiance du consommateur est ressortie en hausse à 61,2 pour juillet  tel que calculée par l'Université du Michigan au-delà des attentes qui se situaient à 56,4 et après 56,6 le mois dernier.

- les ventes de logements dans le neuf ont reculé moins que prévu de - 0,6 % sur un mois en juin. En rythme annuel la baisse reste élevée à - 33,2 %. Les stocks se réduisent de 10,4 mois d'équivalent-ventes à 10 mois. Le prix médian est en baisse de - 2 % sur un an mais supérieur de + 1,4 % par rapport à décembre 2007. Par rapport à cette même date, le prix moyen du neuf est en hausse de + 5 % mais en baisse de - 2,5 % sur un an.

Le CAC 40 termine  en hausse de + 0,67 % à 4 327,18 points. Le secteur de l'assurance a cependant été rudoyé par le profit warning (ou avertissement/ alerte sur résultats) du réassureur allemand Munich Ré dont le bénéfice pour le 2nd trimestre est divisé par 2 par rapport à la même période un an plus tôt en raison des difficultés rencontrées sur les marchés financiers. Axa termine ainsi en dernière position à Paris en baisse de - 4,76 %.  Les bancaires ont terminé dans le rouge, mis à part BNP en hausse de + 0,06 %. Le secteur américain des bancaires replonge en début de soirée mais sans emmener toute la cote avec lui dans les profondeurs (Fannie Mae retombe sur les 11 $ en baisse de - 7 % environ)

Danone sort grand vainqueur du jour en hausse de + 7,67 % à 48,29 €. Le groupe alimentaire a non seulement publié des chiffres en ligne avec les attentes mais a relevé son objectif de marge opérationnelle courante pour le 2nd semestre de 0,30 % à 0,40/0,50 % après avoir déjà réussi à l'augmenter de + 0,30 % sur les 6 premiers mois de l'année.
Saint-gobain en hausse de + 7,17 % semble avoir bien réagi ce matin à l'annonce de possibles mesures d'économies additionnelles lors d'une conférence démarrée à 8H30 et faisant suite aux résultats en légère dégradation publiés hier.

Les places européennes clôturent en ordre dispersé. Paris réalise le meilleur score mais Francfort perd - 0,06 % (avec Munich Ré), Londres - 0,18 % et Madrid - 0,73 %. La croissance anglaise s'est réduite de 2,3 % en rythme annuel au 1er trimestre à + 1,6 % au second. En France, la conjoncture dans les services mesurée par l'Insee chute à 94 contre 101 en juin sous sa moyenne de long terme.

Ces éléments confirment ceux vus hier dans
L'économie de l'Euroland entre en zone de turbulences et le diagnostic d'un ralentissement plutôt rapide intervenu récemment.

Vers 19H30, le Dow Jones évolue à l'équilibre autour des 11 350 points pris entre le feu des bancaires en première ligne et le relatif confort des statistiques du jour à l'arrière-garde.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article