Lehman sonne déjà la fin de l'euphorie

Publié le par Apprendrelabourse.org

La 4 ème banque d'affaires américaine, Lehman Brothers, considérée comme un 'Bear Stearns bis potentiel' depuis des mois dans l'esprit des opérateurs, s'écrase de - 45 % à Wall Street. C'est donc une nouvelle panique qui s'empare de la bourse de New York concernant une banque. Entre autres éléments, l'agence de notation Internationale Standard & Poor's a placé sous surveillance négative l'établissement à une semaine de la parution de ses résultats.

Le Dow Jones lâche - 2,43 % alors que le CAC 40 terminait plutôt en baisse de - 1,08 % à 4 293,34 points. Retour à la case départ donc en 24 heures pour l'indice américain à 11 230,73 points.

Le pétrole tombe à 102 $ à New York et est même passé sous les 100 $ le baril à Londres pour la cotation du 'Brent'. Aucun soutien de ce côté n'a pû être enregistré mis à part sur les valeurs comme Air-France, Michelin ou l'automobile.

Les problèmes de crédit forment toujours l'aiguillon qui dirigent les marchés et créent les moments de stress les plus intenses.

Les métaux précieux corrigent assez nettement avec l'argent-métal qui perd près de 7 % à 11,25 $ l'once (en baisse de 42 % depuis les plus hauts atteints en juillet et de retour sur ceux d'août 2007) alors que l'or perd - 3 % à 776 $ sur un support critique, soit le point '3' en orange vu dans
Once d'or - Gold : une fin d'année sous haute surveillance.

A nouveau en pareille circonstance, les investisseurs sont allés trouver refuge dans les obligations d'état. Le graphe ci-dessus reproduit le mouvement du jour sur l'ensemble de la courbe des taux US par échéance avec un mouvement de repli des taux (en orange, cours de la veille, ce jour en vert) et donc une progression de la cotation des obligations.

C'est le coup de vent un peu partout avec des glissements de terrain sur les matières agricoles comme le blé (graphe ci-dessous) qui rompt plus avant la ligne de cou située à 750, pour ne reprendre que cet exemple repris à diverses occasions ces derniers jours. L'indice des banques américaines 'BKX' reperd presque intégralement les 6 % gagnés hier à la faveur du plus grand sauvetage financier de l'histoire. AIG, le premier assureur mondial décroche de - 19,30 %.


Sur le front des statistiques, les promesses de vente dans l'immobilier sont en baisse de - 3,2% en juillet selon la fédération nationale des agents immobiliers (NAR)  à 86,5 après 89,4 en juin, soit à un niveau plus de 2 fois supérieur aux attentes. Toujours pas de stabilisation en vue.

En terme d'emploi, c'est également peu engageant  avec la parution aujourd'hui de l'enquête Manpower née en 1962 qui a fait état de perspectives qui passent, suivant cet indicateur, à 9 contre 12 au trimestre précédent, soit la moitié du chiffre d'il y a un an.

Pour la France, les perspectives sont jugées stables en la matière (cf.
Le point.fr)

En Allemagne, les exportations ont baissé de 1,7 % en juillet (1er exportateur au monde) alors que les importations ont progressé de + 7,4 %. L'excédent commercial sur le mois se réduit nettement plus qu'attendu à 11,8 milliards $ contre 18,2 en juin.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

dieu_dollar 10/09/2008 20:02

Bjr, je vous remercie encore pour vos articles très intéressants, et ce qui ne gâche rien, bien écrits. Suite à votre demande d'il y a quelques jours, je soumets à votre réflexion les doutes que j'ai sur le SOx, l'indice des semi.  comme je suis incapable de poster un graphe, je vous prie de bien vouloir vous reporter à l'adresse suivante :http://image.minyanville.com/assets/FCK_Aug2007/File/A1.%20T.woo/sox%20350.jpg. On y voit une potentielle figure graphique bien connu. Qui plus est, il semble qu'il y ait rupture d'un support vieux de cinq ans.En résumé, j'aimerais avoir votre avis sur cette indice. Bien à vous.

Gilles Caye 10/09/2008 22:05



Bonsoir, 

Je n'ai trouvé qu'une seule image à l'adresse indiquée :

http://image.minyanville.com/assets/FCK_Aug2007/File/A1.%20T.woo/sox%20350.jpg
 
(Ma demande de l'autre jour ? Quelle demande ?)

Il y a effectivement sur l'indice des semi-conducteurs une rupture d'un support :

Mais il sont au nombre de 3 en fait. Le 2ème vient d'être cassé d'ailleurs et le 3 ème est sans doute aussi important que le premier :

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/40/52/94/f-vrier/big0.gif

car cela remonte à beaucoup plus loin que les 5 ans évoqués pour le 1er et le 3 ème comme vous pourrez le constater sur ce 2nd graphe
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/40/52/94/f-vrier/big-copie-2.gif

où cela se passe assez mal pour l'heure mais avec une réintégration toujours possible.

C'est sur le support en pointillés fins que l'accélération est susceptible a priori de se produire le plus nettement d'autant que la volatilité est très faible et en retournement..

Bien à vous,