Bourse : entre matières premières et lehman Brothers

Publié le par Apprendrelabourse.org

La séance du jour qui aura vu le CAC 40 perdre - 0,23 % à 4 283,66 points a été centrée à nouveau sur Lehman Brothers qui a décidé d'avancer la publication de ses résultats au lieu du 18 septembre pour tenter de mettre fin aux spéculations les plus vives.

La perte nette pour le dernier trimestre fiscal a été estimée à 3,9 milliards $ soit 5,92 $ par action. Les revenus ressortent négatifs de près de 3 milliards. L'essentiel des mesures de restructuration concerne la vente et la réduction des activités dans l'immobilier commercial et résidentiel en matière de prêts ainsi qu'en matière de gestion d'actifs.  Entre 20 et 30 Mds $ sont attendus de ces ventes. 

Autre mesure : le dividende passe de 0,68 $ à 0,05 $. La banque publique sud-coréenne KDB a par ailleurs annoncé officiellement la fin des entrevues visant à réaliser un investissement au sein de la banque d'affaires américaines. Le titre perd encore - 6,93 %, Fannie Mae - 14,14 % et Washington Mutual, une autre grande banque prise dans la tourmente, - 29,70 % avec également une mise sous perspective négative de la notation de sa dette par S&P.

Le bilan pour le compartiment bancaire est globalement stabilisé avec une perte de - 1,42 % qui limite la progression du Dow Jones à + 0,34 % à 11 268,92 points.

Le reste du panorama global continue 'sa glissade' avec l'once d'or qui a touché un plus bas à 751,90 $ en baisse de 2 %. L'argent métal cède - 4 % à 10,66 $ tandis que l'euro continue son repli sous les 1,40 $ contre la devise américaine.

→ L'info du jour est ainsi constituée au-delà des affres du monde bancaire, par le retour de l'indice global des matières premières CRB sur ses plus hauts de 2006.


Pour la Russie dont la puissance économique est largement basée sur l'énergie et les matières premières, cette évolution récente devient encore plus défavorable pour son marché boursier (graphe n°2) qui s'est retourné à la baisse tout récemment :



L'inflation par les prix de l'énergie et de l'alimentation est ainsi entrain de se calmer à la base avec des indices statistiques nationaux qui devraient commencer à le montrer ces prochaines semaines, le temps que les effets à travers l'économie se diffusent.

Nous prendrons d'ailleurs connaissance demain pour les USA des prix à la production pour août avant le rendez vous vendredi avec les ventes au détail.

La France a vu une progression surprise de sa production industrielle en juillet de + 1,2 % sur un mois. Le déficit commercial s'est par ailleurs contracté pour ce même mois.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

David C. 16/09/2008 23:45

C’est bien plus qu’une crise qui est entrain de frapper les bourses aujourd’hui… C’est même bien plus grave qu’une simple crise systémique, c’est une vrai crise existentielle. C’est la question de vie ou de mort de l’avenir de notre civilisation. Nous vivons une vrai tragédie : Changer ou ne pas changer le système financier international !!! Serons nous à la hauteur pour faire face à notre passé et à notre avenir !!! Attention aux nombreux piéges ! Aux pièges posés par les personnes qui ont profité de ce système depuis 40 ans. Par exemple, on entend parler de plus en plus de faire de nouveaux accords de mettre en place un nouveau bretton woods organisé par la mafia financière elle-même comme les banques centrale ou autre organe supra national comme le FMI qui ont organiser ce KO sans nom. Il faut mettre fin au système libéral et a toute sorte de spéculations. Mais non, il ne faut pas se laisser faire par ces idées, il faut que ce soit les gouvernements qui doivent décider de mettre en faillite le système libéral actuel et ce sont aussi les gouvernement dans le même esprit de Roosevelt (et non Keynes) de faire un New deal mondial, d’organiser une architecture financier juste, un Vrai nouveau Bretton Wood. Vous pouvez participer à cette bataille et montez sur la scène de la tragédie en cliquant ici