Vote du plan Paulson par le Congrès US

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 termine la semaine, toujours avec un accroissement de la volatilité, en hausse de + 2,96 % à 4 080,75 points porté par les banques qui ont bénéficié de la hausse de Wachovia  (+ 74,55 %) suite à une offre de la banque Wells Fargo qui présente une prime de + 79 % par rapport à l'offre de Citigroup et qui propose une fusion des 2 banques sans l'intervention du gouvernement.

L'économie américaine a détruit 159 000 emplois le mois dernier contre - 105 000 attendus après - 73 000 en août (révisé de - 84 000) soit le niveau le plus élevé depuis 5 ans et demi. Le taux de chômage reste à 6,1 % car 121 000 personnes sont sorties du décompte de la population active.

Plus rassurant, l'indice d'activité du secteur des services a légèrement décliné à 50,2 en septembre contre 50,6 en août mais ressort au-delà des attentes qui se situaient en moyenne à 50 et surtout, le chiffre reste en zone d'expansion. Les nouvelles commandes repassent également la barre des '50' à 50,8 plus vu depuis les 53,6 du mois de mai dernier. L'emploi sans surprise par contre ressort en baisse à 44,2, composante la plus déprimée de cette statistique. Est notable également la baisse des 'prix payés' à 70 contre près de 84,5 au plus haut en juin.

 


En Europe, l'indice d'activité dans les services est ressorti à 48,4 contre 48,5 en août contre 48,2 attendu. Cependant l'indice composite (industrie + service) ressort à 46,9 après 48,2 sous les 47 attendus signalant une contraction de l'activité pour le 4 ème mois d'affilée et au plus bas depuis novembre 2001. Pour mémoire, il y a un an ce même indice d'activité globale du secteur privé compilé à partir d'une enquête auprès de directeurs d'achat de l'Euroland se situait à 54,2.

Dans le détail :

- la France progresse à 50,1 après 48,1 en août.
- l'Allemagne  est à 50,2 en septembre contre 51,4 mais au-delà des estimations à 49,3.
- l'Italie en est à son 10 ème mois de contraction consécutif
- quant à l'Angleterre, hors zone, le chiffre ressort à 46 pour le mois dernier au plus bas depuis 12 ans.


La Chambre des représentants américaine a voté en faveur du  plan de sauvetage de 700 milliards $ du système bancaire US à 263 voix contre 171. Les modalités précises d'intervention et les délais seront précisés dans les prochains jours. Signalons d'ores et déjà que la garantie pour les dépôts a été relevé de 100 000 à 250 000 $ en cas de faillite bancaire.



Suite au vote qui a eu lieu peu après la clôture en Europe, le Dow Jones a perdu près de 500 points depuis les plus hauts du jour avant le week-end et termine à 10 325,70 en baisse de - 1,50 %.

Le sentiment est très très partagé ce soir entre un soulagement concernant le vote et le secteur des services, la prise en compte avec l'opération Wachovia qu'il reste par endroits de la 'valeur' a priori dans le bilan des banques, mais hélas, persiste le dur constat d'une économie qui détruit mois après mois un grand nombre d'emplois.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article