Bourse : enfin quelques perspectives...

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 flambe de + 10,09 % à 3172,11 points dans des volumes en hausse plus vus depuis le 6 novembre mais toujours plutôt assez réduits.

 

Plusieurs éléments fondamentaux sont venus confirmés l'inversion de tendance constatée à Wall Street en fin de soirée vendredi et non des moindres :

 

- citigroup, une des plus grandes banques au monde recevra une garantie de 306 milliards $ de l'état US et une nouvelle injection de capitaux. Le marché est rassuré par ce plan de sauvetage. Le titre regagne près de 60 % en début de soirée.

 

- Les plans de relance économique entrent en phase concrète et prennent de la dimension :

 

. Au Royaume-Uni : un plan de 20 Milliards £ représentant 1 % du PIB a été annoncé avec comme mesure phare la baisse de la TVA de 17,5 à 15 % pour aider l'économie jusqu'en 2010.

. En Europe, un plan est à l'étude à la Commission Européenne pour une somme de 130 milliards € équivalent également à 1 % grosso modo du PIB et sera présenté mercredi.

. Aux USA, le nom du nouveau secrétaire d'état au Trésor, Geithner, a été confirmé. Un plan de relance économique de même montant que le plan paulson (700 milliards $) , soit 5 % environ de l'économie US, pour créer des emplois sur les 2 ans à venir (le double des 1,2 millions d'emploi perdus depuis le début 2008) via des grands travaux d'infrastructures notamment devrait être annoncé prochainement.

 

Si le G20 avait quelque peu déçu en terme de perspective semaine dernière notamment dans sa référence historique pour l'heure très abusive en terme monétaire et financier à 'Bretton Woods', ces éléments qui demandent encore précisions sur les modalités se rapprochent par contre un peu plus, toujours dans une référence purement historique, du New Deal du Président Roosevelt en 1933 qui avait bati via un vaste plan de relance  jusqu'en 1938 en plusieurs tranches pour amortir les effets de la Grande Dépression.

 

D'un week-end à l'autre et en terme de perspectives exclusivement nous sommes passés d'une absence quasi totale de mesures concrètes (si ce n'est le renvoi par le G20 pour les étudier le 31 mars prochain) à une volonté de prise en main budgétaire concernant l'économie qui tranche assez largement en l'état des annonces (et même si le G20 et le FMI avait insisté sur le besoin d'une coordination internationale en termes budgétaires)Pour les plus assidus sur ce blog, nous sommes là pleinement toujours dans une mise en cause de sommes de plus en plus importantes par de plus en plus d'entités pour des problèmes à combler de plus en plus profonds. Mais la psychologie est susceptible d'avoir évolué.

 

Voyons ce que nous dit le graphe ?

 

Nous ne ré-initions pas d'article d'analyse graphique spécifique car nous sommes toujours dans la phase "recherche de supports" évoqués dans  CAC 40 - Analyse technique : Volatilité historique sur les 3000 avec possible visite des 2800. Cette base jusqu'ici assez mal appréhendée est constituée désormais plus précisément par la droite en blanc en gras en-deçà de laquelle s'ouvrirait un potentiel de repli sur les 2 400 points.

  

 Cette droite dispose d'une quasi parallèle en orange qui montre la tendance toujours baissière dans laquelle les cours s'inscrivent pour effectuer leur recherche de support.

Ce 3 ème rebond a la particularité de ne s'appuyer sur aucune faiblesse graphique ou 'force de rappel' sous les cours comme avec les 2 gaps précédents qui sont toujours plus ou moins des "gênes mentales" pour bon nombre d'opérateurs. Par ailleurs en reprenant les derniers repères graphiques dévoilés ici, les séances de jeudi et vendredi représentent un excès baissier du biseau en rouge fin (le gap baissier de semaine dernière, non repris sur le graphe, est enfin comblé et invalidé)

 

Ainsi, les éléments haussiers semblent plus profonds que lors des 2 précédentes phases de rebond même si les éléments techniques liés à ce type de configuration sont bien sûr toujours à l'oeuvre (Cf. Apprendre et comprendre la bourse en temps réel : effets des débouclages de ventes à découvert) A cet égard, une cassure à la baisse de la droite oblique de résistance du biseau dorénavant devenu support affaiblirait grandement la probabilité d'une continuation haussière. Un retour contre ou 'pull-back' sur cette droite comme dans le cadre du cas volkswagen vu le mois dernier et repris dans l'encart à gauche dans le graphe n'aurait rien d'anormal pour une continuation haussière ultérieure.

 

...Début de changement de perspectives donc, quelques éléments psychologiques plus favorables également mais l'arrière-plan reste toujours très dégradé et ce, toujours à vitesse rapide, comme l'IFO, qui mesure le climat des affaires en Allemagne et qui en 6 mois est passé d'un ralentissement en sortie de 'boom' économique à une pleine récession :

 

 

Aux USA, les ventes de logements anciens continuent leur chute à - 3,1 % en octobre sur un mois avec un prix médian au plus bas depuis 4 ans, en baisse de - 11,3 %, la plus forte depuis 1968, date à laquelle le suivi statistique a été initié. Le prix médian s'établit à 183 300 $ contre 191 400 en septembre, 203 100 en août et 221 900 $ en 2006. Le prix de vente moyen baisse dans les mêmes proportions à - 11,9 % sur un an.

 

Demain, nous prendrons connaissance de la 2nde estimation du PIB US pour le 3 ème trimestre en baisse de - 0,3 % en 1 ère lecture et pour laquelle une révision à - 0,5 % est attendue.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article