Bourse : 2009 démarre en fanfare

Publié le par Apprendrelabourse.org

1 ère séance de l'année, toujours dans de très faibles volumes - congés obligent - mais qui offre un gain de + 4,09 % à 3 349,69 points pour le CAC 40 et même + 5 % à Amsterdam.

Sans véritable thématique sectorielle, les investisseurs ont prolongé de manière un peu plus appuyée leurs achats de valeurs massacrées comme GM ou Alcoa (n°1 mondial de l'aluminium) ou les bancaires en France comme Dexia, BNP mais aussi Arcelor (+ 8,12 %)

Pour le 13 ème mois d'affilée, les nouvelles commandes du secteur manufacturier américain sont en baisse (courbe bleue ci-dessous) à 22,7. L'indice global de l'ISM ressort en baisse à 32,4 après 36,2 en novembre.


En terme de prix et comme évoqué dans l'article précédent avec l'indice de l'activité de la région de Chicago, la chute des prix reste l'autre donnée clef : 18 après 25,5


Résistance puis décrochage de l'activité. Hausse des prix puis chute. Ces 2 graphes résument assez bien l'évolution en 2008 ... tout comme la séance du jour qui dénote toujours un marché qui n'arrive plus à baisser depuis le 21 novembre  malgré des données économiques toujours en forte dégradation et servies en rafales depuis des semaines. Le Dow Jones progresse de + 2,94 % et repasse les 9 000 points.

Voici donc 2 graphes que nous suivons depuis novembre et qui résument aussi bien le rebond en cours avec même la cassure à la hausse d'une résistance horizontale en vert à confirmer dès semaine prochaine.


et l'indice de la peur ci-dessous qui aura poursuivi sa consolidation mais toujours sur sa tendance haussière. Le marché évolue donc encore sur son socle de peur.


Bonnes résolutions ou pas, incantations des politiques de relance ou pas, effet Obama ou pas, que vous ayez une approche catastrophiste ou plutôt du type 'après l'orage, le beau temps', quoi qu'il en soit la psychologie du marché n'a pas encore changé fondamentalement. C'est ce qui reste en attente. Voilà ce que nous dit ce graphe simplement. Nous le suivons depuis plusieurs semaines, mais un jour nous le quitterons comme nous avons observé l'évolution du cuivre et Docteur Copper ou les soucis de la bourse sud-coréenne qui nous ont montré le chemin à la fin de l'été, puis nous les avons un peu oublié. Les indicateurs sont ainsi faits qu'ils sont très intéressants à certains moments puis moins et parfois nous envoient de mauvais signaux, puis on les reprend. En fait, certains sortent du lot à un moment donné par rapport aux autres, inutile d'en tomber amoureux ou de s'en servir comme boîte à miracle, comme objet de collection ou comme anxiolytique permanent. L'indicateur doit simplement montré ce qui est le plus important pour le marché à un moment donné et ça, ça change très souvent...

Plus que tout, en 2009, l'observation dynamique primera encore plus sur ce site et si nous avons conscience que les choses peuvent vous échapper parfois, vous paraissent hors de portée, l'observation est accessible à tout le monde au moins sur le principe et la méthode. C'est le meilleur moyen d'emmener le maximum de personnes pour comprendre ce nouveau monde qui se dessine et ce sera un contrepoids indispensable face à l'énoncé de certaines théories, dogmes et notions classiques que nous aborderons un peu plus au courant de l'année pour nous éclairer.

Dernier regard dans le rétroviseur et 2008 avec les principales places de la zone euro :


et dans les autres devises :


Bonne Année 2009 !

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article