Bourse : le Dow Jones s'affranchit des banques

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 termine en hausse de + 1,79 % à 2 982,39 points dans de très faibles volumes. Le Dow Jones repasse les 8 000 points en hausse de + 1,78 % ce qui constitue une petite prouesse compte tenu des nouveaux scores négatifs assez appuyés sur les bancaires. Merck à + 6,37 % grâce à des résultats conformes aux attentes, Alcoa et HP (+ 4,15 % grâce à une croissance importante du marché du PC en Europe fin 2008) tirent la cote qui ne compte que 3 valeurs hors financières à terminer dans le rouge.
Le marché s'est désolidarisé aujourd'hui des rumeurs bancaires à l'image du mouvement d'ensemble décrit dans le 2nd graphe du 20 janvier dernier où les banques réalisent des plus bas mais sans emporter les indices globaux Outre-Atlantique sur leurs plus bas encore. Cette épée de Damoclès pend inlassablement cependant au-dessus du marché.



La journée a bénéficié de la hausse surprise des promesses de ventes de logements anciens selon l'association nationale US des agents immobiliers (NAR) dont l'indice a progressé en décembre de + 6,3 % contre une stabilité attendue et - 3,4 % en novembre, mois qui avait enregistré un plus bas de 8 ans. Il s'agit de la première hausse en 4 mois et la progression annuelle est désormais positive de + 2,1 %. Si l'amélioration est là, elle présente quelques 'limites' dans la mesure où la progression s'est réalisée essentiellement dans l'Ouest grâce à une forte chute des prix et des ventes de maisons saisies ou en cours de procédure de saisie. A confirmer.

En Europe, les prix à la production continuent leur vif retournement, après une hausse moyenne record en 2008, avec une baisse de - 1,3 % sur un mois en décembre qui recale la progression annuelle entre décembre 2007 et décembre 2008 à + 1,8 % dans la zone euro et + 2,6 dans l'UE 27 (graphe ci-dessous)



√ L'OCDE confirme par ailleurs le net reflux de l'inflation un peu partout puisque le taux annuel d'inflation de la trentaine d'états qui la compose s'établit à 1,5 % en décembre contre + 2,2 % en novembre au plus bas depuis que le suivi statistique a débuté en 1971 (extrêmes : USA : + 0,1 % / Islande : 18,1 %)


  → Que nous dit Docteur Copper ?

Il offre à nouveau un assez bon résumé de la situation qui prévaut depuis plusieurs semaines :


Après la dégringolade et un rebond poussif, 2009 est jusqu'ici l'expression d'un blocage et d'une absence de tendance claire pour l'économie comme pour les marchés actions. La sortie de cette phase de décantation le long de la moyenne mobile à 50 jours est à nouveau à suivre d'un peu plus près.


Demain, nous prendrons connaissance des chiffres de créations d'emplois pour le mois dernier selon l'enquête ADP à 14 heures 15. 515 000 destructions d'emplois sont attendues.
L'ISM du secteur des services paraîtra à 16 heures avec une légère dégradation attendue à 39 contre 40,1 en décembre.

En jeu donc : la "pré-tendance" sur l'emploi avant le chiffre officiel qui sera délivré vendredi et la confirmation ou non via l'ISM de la légère amélioration enregistrée hier par l'ISM du secteur manufacturier.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article