Zone Euro : l'inflation en forte baisse

Publié le par Apprendrelabourse.org

Après le 'gros' trou d'air subi hier, le CAC 40 reprend + 3,24 % à 2 807,34 points avec des achats répartis sur l'ensemble des secteurs à nouveau mais toujours dans des volumes très faibles pour la 5 ème séance d'affilée.


Dans l'Euroland, l'inflation pour mars, suivant les données prélimaires, tombe de + 1,2 % à + 0,6 % seulement en rythme annuel à son plus bas niveau depuis le démarrage des statistiques européennes en 1996 et après un pic à plus de 4 % en juillet dernier.

Compte tenu de cette hausse estivale l'an dernier, l'effet de base* dans le calcul de l'inflation devient au fil des mois de plus en plus important et sera à son maximum au coeur de l'été alors que l'établissement des taux d'inflation en fin d'année reposeront sur des chiffres d'inflation en nette réduction, décembre 2008 ayant affiché un faible indice. Il est ainsi tout à fait probable que nous rencontrions des chiffres proches de 0, voire négatifs lors des grandes vacances avec une nouvelle hausse du taux dès l'automne compte tenu du mode de calcul.


* effet de base : la variation résulte non pas d'une progression d'un mois sur l'autre mais de la situation atteinte un an plus tôt qui sert de base au calcul.

- Pour la France, un graphique montre très bien le phénomène avec quelques projections intéressantes.
- Pour les mois qui viennent nous regarderons plus précisément les différentiels existants entre les indices de prix globaux et indice d'inflation sous-jacente (hors alimentation et énergie) comme nous l'avions fait de manière 'intensive' l'an dernier pour bien déceler si d'autres éléments hors matières premières s'enclenchent. En complément, il faudra cette fois-ci tenir compte dans votre raisonnement de cet effet de base à n-12, pendant quelques mois.

→ Des chiffres toujours très proches de zéro en fin d'année  ou négatifs constitueraient une alerte déflationniste à ne pas négliger et non pas une simple continuation de tendance. Pour l'ensemble des pays de l'OCDE, l'inflation est ressortie à + 1,3 % en février comme en janvier, contre + 4,8 % en juillet 2008. Le chiffre définitif pour la zone euro paraîtra le 16 avril prochain.

L'Espagne aligne pour le 15 ème mois consécutif une baisse des ventes au détail avec une chute record de - 9,1 % en février sur un mois après - 5,4 % en janvier. Autre pays en proie à une vive dégradation, l'Irlande vient de voir sa note de crédit long terme dégradée par Standard & Poor's. Elle passe de 'AAA' à 'AA+'. C'est le second pays de la zone euro à perdre la meilleure notation après l'Espagne en janvier.

Aux USA, les prix immobilier selon l'indice Case / Shiller chutent à un nouveau record de - 19 % sur un an en janvier. Les prix  retrouvent ainsi leur niveau de 2003.

 



A la veille de la parution de l'indicateur d'activité du secteur manufacturier au niveau national (ISM), l'indice des directeurs d'achat de la région de Chicago (PMI) a repris sa baisse à 31,4 contre 34,2 en février. Les nouvelles commandes confirment la stabilisation à 30,9 après 30,6 et 30,7 les 2 mois précédents. Le niveau d'emploi se redresse un peu, toujours déprimé, à 28,1 contre 26,2. Par contre les prix payés repartent à la baisse à 34,1 contre 37,8.

Concernant le sentiment du consommateur, l'indice du Conference Board montre  une progression à 26 après 25,3 en février (44,7 en novembre) Les anticipations d'inflation des ménages à un an restent élevées à + 5,9 % comme à la fin de l'an dernier.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article