Marchés actions : évolution au rythme des déclarations

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 a continué son comblement du gap mais sans le refermer totalement s'en servant toujours en tant que support avant de repartir de l'avant et clore en hausse de + 0,65 % à 2 921,06 points.

Les résultats d'Alcoa ne semblent pas avoir pesé énormément d'autant que le titre termine à + 3,47 % ce soir. La hausse a été soutenue par la déclaration du Trésor qui devrait intégrer les assureurs-vie dans son plan de soutien au secteur financier, certaines valeurs du secteur réalisant de très belles performances.

On a aussi assisté à une OPA amicale de Pulte homes sur Centex qui vise à fonder le n°1 de la construction de maisons aux USA, un pas qui montre un signe concret des restructurations dures en cours dans le secteur.

La hausse a cependant été enrayée à New York avec la parution du compte-rendu de la Fed concernant sa dernière réunion de politique monétaire du 17 et 18 mars dernier. Il en ressort un constat plus sévère sur l'état de l'économie par rapport à la vision qu'en avaient ses membres à la fin janvier, ce qui les a conduit à décider de tenter
l'électrochoc  via l'achat direct par création monétaire d'obligations à long terme notamment.

Sur le front des émissions obligataires pour financer le déficit public US, une nouvelle enchère géante à hauteur de 35 milliards $ était au programme cette fois avec une maturité de 3 ans. Le taux de couverture (Bid to cover ratio) soit le rapport  entre le montant que les investisseurs étaient prêts à souscrire et le montant proposé ou vendu par le Trésor ressort à 2,42.



... Gros déficits, grosses émissions d'emprunts mais aussi gros appétit pour ce type d'investissement toujours pour l'heure ...


En Allemagne, la baisse de l'export s'est réduite en février mais les importations se rétractent plus franchement. L'excédent commercial s'établit à 8,9 milliards € contre 6,8 en janvier (révisé toutefois de 8,3 en 1ère estimation) Les commandes à l'industrie ont baissé de - 3,5 % en février. Pour la France, le commerce extérieur s'accentue par contre à 4,1 Mds € après 3,7 le mois précédent.

Le ralentissement de la baisse des exportations est aussi présent en Chine cette fois au titre du mois de mars mais le recul annuel reste à plus de - 25 %.

Enfin, Fitch a suivi Standard & Poor's dans son évaluation de la solvabiltié de l'Irlande en passant la note de crédit de 'AAA' à 'AA+'. Avec une situation économique de pré-dépression (baisse du PIB évalué à 8 % pour 2008) un programme de rachat de mauvaises dettes bancaires de 90 milliards € et un déficit public en hausse vive, le pays est entrain d'administrer un traitement de choc à sa population pour le réduire(déficit budgétaire / PIB à plus de 10 % contre 3 % autorisé par le Traité de Maastricht) En jeu : respecter les règles de la zone euro et assurer sa solvabiltié à moyen long terme. Un doublement de l'impôt sur le revenu pour les ménages est prévu.

Le Dow Jones s'est montré hésitant et gagne + 0,61 % à 7 837,11 points.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article