Les marchés actions confirment

Publié le par Apprendrelabourse.org


Suite à la nouvelle impulsion haussière enregistrée hier, la séance était un peu un test pour voir si cette hausse pouvait tenir.

Sur le front des valeurs bancaires, l'accalmie s'est prolongée sur fond d'annonces favorables de Bank of America qui a déjà levé 33 milliards $ nécessaires à sa recapitalisation dans le cadre des stress tests, 33 milliards à comparer aux 33,9 milliards 'imposés' par les autorités.


L'immobilier américain est même venu soutenir la tendance grâce à l'indice des promesses de vente (PHSI) en progression de + 6,7 % en avril au plus haut depuis septembre dernier lui permettant d'afficher une progression annuelle de + 3,2 % (pour plus de détail cliquer sur l'illustration en haut à gauche)
Seul l'Ouest affiche encore une évolution annuelle négative de - 2,9 % après un gain de + 1,8 % sur le mois.

C'est une nouvelle plutôt réconfortante puisque le marché n'attendait que + 0,5 % après + 3,2 % en mars.


→ Évolution graphique :

Avec le gap (en jaune cerclé) réalisé dès l'ouverture hier, les cours restent dans le cadre de leur configuration générale tel que développé dans notre dernier analyse graphique  du CAC 40.

Toutefois, après avoir passé leur moyenne mobile à 200 jours (MM200), il convient de préciser quelques évolutions surtout à la veille de la parution :

. de l'indice d'activité des services pour mai
. des commandes à l'industrie US d'avril
. et de l'enquête ADP sur l'emploi de mai qui paraîtra demain en début d'après-midi à 14 heures 15, préfigurant le très attendu chiffre officiel des créations d'emploi vendredi (compte tenu des adaptations réalisées au sien l'enquête ADP concernant sa méthodologie de calcul en janvier, on notera, que celle-ci a tendance à devenir plus importante aux yeux du marché qu'auparavant, car plus pertinente)

Les supports et résistances graphiques en intraday (à l'intérieur d'une séance) qui nous ont servis de base tout au long de ces dernières semaines perdent de l'importance vis à vis des supports journaliers.

En effet, la rupture du support en vert sur le graphique suivant ouvrirait un potentiel de baisse jusqu'au gap ouvert hier entre 3 317,58 et 3 331,61 points.





Tant que ce niveau 'tient', le gap baissier du 11 novembre 2008 entre 3 460,13 et  3 489,72 points reste dans le viseur de premier rang, l'objectif étant son comblement.



Relativement secondaire jusqu'ici, il s'agit désormais d'une zone à considérer tant à très court terme que sur un plan plus large comme décrit dans le panorama journalier ci-dessus.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article