La confiance du consommateur américain s'évapore

Publié le par Apprendrelabourse.org

 
Cette dernière séance de la semaine s'est réalisée sous une pluie de statistiques de part et d'autre de l'Atlantique.

→ Nouvelle baisse annuelle des prix à la consommation :

Dans la zone euro, les prix ont baissé de - 0,7 % sur un an en juillet contre - 0,1 % en juin et après un pic à 4 %, l'an dernier à pareille date (en données IPCH - abrév. HICP en anglais, la norme de calcul harmonisée des prix pour tous les pays membres de la zone - historique dans le 1er graphe ci-dessous en %/annuel) 

Source : BCE / Eurostat

Aux USA, les chiffres de l'inflation sont ressortis conformes aux attentes à + 0,1 % sur un mois pour juillet et stable hors alimentation et énergie (inflation sous-jacente) La variation annuelle passe de - 1,2 % à - 1,9 %, par contre, l'inflation sous-jacente reste relativement stable à + 1,6 %. Inutile d'y revenir, nous sommes là grosso modo dans la grande tendance décrite en début de semaine dernière dans OCDE : 1ère baisse des prix à la consommation depuis 1971.


→ La production industrielle américaine confirme sa meilleure orientation :

Toujours pour juillet, la production américaine progresse de 0,5 % en ligne avec les attentes après - 0,4 % en juin. Le taux d'utilisation des capacités de production se redresse légèrement à 68,5 % contre 68,1 % le mois précédent.
Ce sont des chiffres "en dur" (réels) qui valident donc les signaux envoyés par les indicateurs avancés calculés sur la base des enquêtes ISM auprès des directeurs d'achat tout dernièrement détaillées dans
Économie: le secteur manufacturier poursuit son redressement

Pour replacer les choses dans leur contexte toutefois, le taux d'utilisation des capacités de production se situait à 81 % lors de l'entrée en récession fin 2007, à un pic de 85 % en 1994 et à un peu moins de 74 % dans le creux de la récession de 2001. Il s'agit donc de chiffres très en dessous des moyennes historiques.


→ Le CAC 40  lâche prise en fin de séance :

Après la douche froide hier déclenchée par de piètres ventes au détail, la séance a montré un profil assez poussif jusqu'à la parution de ces statistiques qui n'ont apporté aucun soutien car ne comportant aucune information nouvelle. L'ouverture de Wall Street en légère baisse a eu raison de la tendance initiée depuis le contre-pied haussier de mercredi.

 

La déconvenue publiée 25 minutes plus tard, concernant le sentiment du consommateur calculé par l'Université du Michigan/ Reuters pour le 2 ème mois consécutif, termine le travail de sape et renvoie assez violemment le CAC 40 re-tester son support (en orange et en pointillés) identifié avant-hier.

Le chiffre préliminaire pour août ressort en effet à seulement 63 après 66 et contre 69 anticipé (3ème courbe) Le jugement des ménages concernant leur situation actuelle flanche de 70,5 à 64,9 alors que leurs anticipations à 6 mois se tassent après une forte décrue le mois dernier.


 
Conclusion : le CAC 40 perd - 0,83 % à 3 495,27 points sur la séance et - 0,26 % sur la semaine avec des indices sur la consommation (Ventes au détail hier et moral des ménages ce jour) assez peu engageants. → Économie - USA : les ventes au détail se tassent en juillet


→ Bilan graphique ?

Les cours envoient une seconde alerte baissière ce soir avec une nouvelle et légère sortie du canal ascendant.


A surveiller dès lundi, le support décrit plus haut en croisement assez délicat à nouveau avec la ligne d'appui horizontale (en blanc), 'juge de paix' de la chute de mardi dernier qui pourrait concrétiser, en cas de rupture, le tout premier signal baissier depuis le 13 juillet dernier.

Mais gardons nous de toute anticipation, la fausse sortie reste possible et l'approche générale décrite dans Bourse de Paris : le terrain reste encore un peu piégeux est toujours d'actualité. Terrain miné. Visibilité faible.
Le Dow Jones limite son repli à - 0,82 %. Le DAX à Francfort, assez 'lourd', accuse une perte de 1,70% mais préserve l'essentiel, c'est à dire sa moyenne mobile à 20 jours.

* en cliquant sur l'image tout en haut à gauche, article sur la confiance du consommateur canadien à l'inverse en hausse et qui figure parmi les plus élevées actuellement (en  anglais / Source : Nielsen)
 

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

Paul Laurendeau 15/08/2009 14:05

Il y a spéculation et spéculation…
 
http://ysengrimus.wordpress.com/2009/08/15/la-speculation-comme-prospective-hasardeuse/
 
Choisissez votre sac de nœuds…
Paul Laurendeau