Actualité - Bourse - Finance : séance de récupération avec le PIB américain

Publié le par Gilles Caye

Après 5 séances de baisse, le CAC 40 a entrepris dès le début de matinée un rattrapage qui s'est nettement raffermi après la publication de la statistique concernant le PIB (Produit Intérieur Brut qui mesure la richesse créée sur le sol US).

Il s'agissait de connaître la 2nd estimation de ce chiffre après une déception à + 1,6 % de la première. Verdict : +2,2 % contre + 1,8 % attendu.

PIB USA : 1er trim : + 5,6 %     2ème trim :  + 2,6 %   3ème trim : + 2,2 % (2nd estimation)

Les frayeurs des uns et des autres qui amenaient ces derniers jours le mot de "récession" dans la bouche des opérateurs ou dans les écrits des économistes sont ainsi ce soir quelque peu dissipées.

Second temps fort de la journée : la publication des ventes de logements neufs, toujours aux USA...qui sont ressorties en baisse de - 3,2 %.

Occultant cette dernière nouvelle, le marché s'est concentré sur la première statistique. Ainsi à l'exception d'Amsterdam qui ne progresse "que" de 0,73 %, l'ensemble des autres places européennes ont gagné plus 1 % sur la scéance, le meilleur score revenant à Madrid, touché assez fortement ces derniers jours et qui gagne + 1,79 %. Le CAC 40 termine en hausse de 1,41 % à 5381,25 points.

Allons un petit peu plus loin : Le Nasdaq et le Dow Jones sont actuellement cependant loin de l'euphorie, les 2 indices US gagnant + 0,70 à + 0,85 %.

Le gain de 0,6 % entre les 2 estimations du PIB est une demi surprise car lié principalement à des variations dans les stocks que bons nombres d'observateurs attendaient. Par ailleurs, la différence s'explique par un déficit commercial moindre tant sur les ventes finales que sur les importations en baisse. L'activité est donc bien en régression.

Sur le chiffre des ventes, un peu occulté ce soir, il convient de "creuser" un peu plus également car les prix ont augmenté de + 1,9 % en rythme annuel (des rabais conséquents avaient été consentis par les constructeurs immobiliers en septembre pour écouler les stocks). Par contre rappelons que  si on compare le volume des ventes de logements neufs entre octobre 2005 et octobre 2006, la baisse est de - 25,4 %.

Les 3 dernières séances ont connu la même intensité au niveau des volumes échangés sur le CAC 40. Après avoir flirté avec les 1,32 $, l'euro est revenu sur les 1,315 et reste à surveiller car le marché des changes ne semble pas lire  les chiffres de la même manière que les marchés boursiers concernant l'économie américaine. Sur la base de stocks en baisse, le pétrole se réinvite au devant de la scène avec une hausse et un retour à plus de 61 $ le barril.

 

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article