Rétrospective : 1 an de bourses européennes et américaines

Publié le par Gilles Caye

En données hebdomadaires : Paris : vert, Londres : rouge, Francfort : jaune, zurich : bleu, orange : Madrid

 En données hebdomadaires : Dow Jones: vert, Nasdaq : rouge, jaune : londres, Orange: Milan, bleu: Amsterdam

 

--> Rétrospective : 10 ans de bourses américaines, japonaise et européennes

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

Lutin :0016: 30/12/2006 21:58

Les bourses europennes ont plus augmenté que celle US comme le cac 40 + 17% alors que le nasdaq mois de 10 %

Gilles Caye 31/12/2006 11:04

Oui et avec un gain de + de 10 % de l'euro face au dollar imaginez le très beau résultat des placements en Europe pour les américains très présents dans l'actionnariat des sociétés du "vieux continent". Les résultats et les plus values sont en bonne partie chez nous et en Orient  ...quand le doute naît chez eux, on consolide plus ici car le réservoir de plus -values pour "combler" est ici pour partie.
A l'inverse sans couverture de change,   un français a perdu de l'argent sur le Nasdaq et gagné quelques pour cents sur le Dow pour un risque bien plus grand que sur le marché monétaire.
Inflation comprise (plus forte aux US qu'en zone Euro) et avec une perte de change de 50 % depuis 2000 sur le dollar par rapport à l'euro, les records du Dow à 12 500 ne valent plus grand chose dans notre monnaie.
Le CAC 40 est encore loin de ses records...oui ici mais franchement pas pour un américain en comparaison des pouvoirs d'achat réels des indices...imaginez alors leurs placements en Espagne, en Irlande ou en Suisse...les gains sont conséquents sur des affaires de grande qualité et qui arrivent à accaparer la croissance mondiale dans leurs comptes. Un délice !
Intégrez la notion de change + inflation et vous verrez que l'année 2006 n'a pas été aussi uniforme que cela. La vision aujourd'hui 31.12.06 pour un chinois, un suisse ou un nord américain n'est pas la même : les flux sont très importants au niveau mondial et les réallocations se font sur ces critères pour une bonne partie.
Le flux vers l'orient est conséquent et même si la taille des réservoirs est plus petite  un opérateur chinois aura gagné 11 % en convertissant du dollar en euro début 2006 et dispose à court terme de taux quasi équivalents ici à ceux à long terme pour 2007.
Il faudra que je vous trouve un historique en comparaison des pouvoirs d'achat : on comprend alors mieux certaines décisions ou certains mouvements.