Actualité - Bourse - Finance : Des hausses moins marquées

Publié le par Gilles Caye

Après la séance d'hier qui fait à elle seule la performance de la semaine à Paris, le CAC 40 a temporisé aujourd'hui, ne progressant que de + 0,14 % pour atteindre les 5617,6 points, le record en clôture depuis 2001 étant situé à ...5617,7 points exactement et atteint lors de la première séance de bourse de l'année 2007. Les volumes sont en réduction par rapport à la séance d'hier mais toujours à un niveau habituel.

Hier soir le Dow Jones a clôturé avec un nouveau record historique à 12514, l'évolution actuelle étant supérieur puisque l'indice US progresse de 0,22 %.

La bonne surprise du jour, venu en soutien, se situe dans les statistiques des ventes au détail américaines pour décembre qui se sont accrues de + 0,9 % par rapport à novembre et alors que les anticipations se situaient en moyenne à +0,7 %. Ce bon chifffre rassure le marché quant à la croissance américaine pour la fin d'année 2006. En revanche, la statistiques toujours aux USA concernant les prix à l'importation marque une hausse supérieure à ce qui était attendu (+ 1,1 % en décembre contre +0,6 % anticipé) laissant planer toujours des doutes sur l'inflation.

Cependant avec un pétrole qui se situe maintenant à moins de 53 $ le baril, les anticipations à court terme sont plutôt favorables d'autant que c'est tout le secteur des matières premières qui est en baisse depuis plusieurs semaines.

Pour l'Europe et toujours concernant l'inflation, celle-ci est ressorti à + 1,6 % pour la France en 2006 (ceci n'intègre pas l'indice de référence des loyers (IRL) en hausse de 3,19 % au 3 ème trimestre 2006, en glissement annuel ni l'indice du coût de la construction  toujours pour la même période s'est élevé à +6,83 %. Enfin, l'association  Familles rurales qui a réalisé une enquête montre que, les produits de consommation courante ont fortement augmenté, surtout les "premiers prix" de 7,59%, les "marques distributeurs" de 6,3% et les prix "hard discount" de 4,96%.  Les "grandes marques" augmentent de 3,93%)

Nous reviendrons fréquemment et plus en profondeur et avec des "angles d'attaque" différents pour appréhender cette notion d'inflation, de plus en plus difficilement mesurable suivant les différents profils de consommation, de styles et de choix de vie.

La hausse surprise des taux d'intérêts de la livre sterling la renforce contre euro alors que ce dernier se stabilise contre le dollar à un peu plus de 1,29. Depuis hier, un placement sur la livre apporte un surcroît de 0,25 % de rémunération par rapport à l'euro (5,25 % au lieu de 5 % précédemment et alors que l'euro offre 3,50 %)

Cette news est un peu tardive par rapport à l'habitude mais permet de vous relater un mouvement des plus récents il y a quelques minutes. L'or habituellement valeur refuge, n'aura pas joué ce rôle depuis le début d'année en raison notamment d'une vigueur retrouvé du dollar sur le court terme. Ce jour, il est passé dans l'après-midi de 613 à 619 $ l'once et vient depuis le début de soirée de s'offrir une autre impulsion haussière en passant à 626 $ en quelques minutes (soit +2,29 % sur la journée) Suivant celui-ci l'argent métal progresse de + 3,72 % avec la même configuration horaire.

D'autres articles sont à suivre ce week-end

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article