Actualité - Bourse - Finance : Nouveaux records avec l'allocution de la FED devant le Sénat américain

Publié le par Gilles Caye

Le  CAC 40 termine en hausse de + 0,76 % dans des volumes assez conséquents après avoir ouvert ce matin d'emblée par un GAP haussier (trou de cotation entre le plus bas de ce jour et le plus haut d'hier).

---> 3 évènements ont marqué cette séance :

- tout d'abord l'allocution de M.Bernanké, Président de la Banque Centrale Américaine (FEd) devant la Commission Bancaire du Sénat américain n'a pas été ponctuée de la moindre surprise : l'institution émettrice du dollar constate une baisse de la croissance jusque là en surchauffe et s'attend à un simple atterrissage en douceur même si l'immobilier peut réserver encore quelques déboires. Moins confiant sur l'inflation, l'ensemble du discours ne recèle aucun élément particulier permettant d'anticiper une hausse de taux supplémentaire pour l'heure. Il n'en fallait pas plus pour que l'ensemble des places boursières reprennent hardiemment le chemin de la hausse. Ainsi dès 15H 30, heure d'ouverture de la bourse de New York, le CAC  40 s'est envolé de 5695 à 5716 en quelques secondes avant de teminer au plus haut à 5725,84 à un plus haut de 6 ans. Le Nasdaq progresse de + 1,22 % et le Dow Jones cote 12736 poins en hausse de + 0,64 %  à un record  historique absolu.

- les résultats des sociétés sont parus aujourd'hui organisant le tri des valeurs à la hausse ou à la baisse suivant les résultats comparés aux anticipations et aux nouvelles perspectives dévoilées par les sociétés. Société Générale, malgré d'excellents résultats à ainsi plongé un moment de - 3 % dans la matinée, ses résultats étant très légèrement inférieurs aux attentes après un parcours exemplaire ces derniers jours qui font vendre la valeur aux investisseurs sur la nouvelle ("on achète la rumeur, on vend la nouvelle") et avec des anticipations un peu moins confiantes en raison de résultats moindres dans le réseau France et de provisions plus élevées. A l'inverse, Michelin termine en hausse de + 4,90 % alors que ses résultats seront connus demain matin avant l'ouverture et ce en raison du relèvement des prévisions de ses concurrents tels que Brigestone.

- millimétré, précis, l'indice français continue graphiquement dans ses biseaux N°3 et 3' et se trouve ce soir juste sur le niveau de la résistance oblique supérieur du N°3. Fausse sortie du N°3 puis rebond violent vers le haut était ce que laissait suggérer ces biseaux. Si on suit encore la théorie, nous devrions donc avoir prochainement une baisse avec le comblement du Gap de ce matin et le retour sur la MM20 (moyenne mobile des cours à 20 jours)

...ce à moins que des marchés suspendus aux lèvres de la Fed n'aient enregistré un message tel que la hausse continue sur plusieurs jours. Mais biseaux et théorie graphique avec un week-end historique tel que nous l'avons eu seraient trop simple, beaucoup trop simple...tout ceci devrait logiquement bouger quelque part ?

En effet...l'or est très ferme et a passé les 670 $ l'once ce jour avant de se replier légèrement et l'euro progresse de + 0,74 % à 1,3127 et a passé allègrement à la hausse aujourd'hui sa moyenne mobile à 3 mois. Biseaux et mouvement sur les devises, cela ne ressemble-t-il pas à la mi-novembre ? Nous verrons prochainement qu'il va falloir à nouveau 'écouter' ce qu'on à nous dire l'or et les devises.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article