Actualité - Bourse - Finance : Les chiffres de l'inflation US pèsent sur les marchés actions

Publié le par Gilles Caye

Comme signalé en cours de séance, via le Flash CAC 40, les chiffres du jour attendus sur l'inflation de janvier aux USA ont amené les opérateurs à devenir prudents car ils sont ressortis au-dessus des anticipations :

- pour l'indice de la consommation général, le chiffre est ressorti à + 0,2 % contre 0,1 % attendu
- mais c'est surtout l'indice de base ( ou encore indice 'core' qui mesure l'inflation dite 'sous-jacente', c'est à dire ne tenant pas compte des éléments volatils comme l'énergie, le pétrole et les produits frais) qui est ressorti à + 0,3 % contre + 0,2 % attendu et + 0,1 % lors des 3 derniers mois.

Ces chiffres sont un peu en discordance avec les éléments délivrés par le Président de la Banque Centrale Américaine devant le Sénat Américain semaine dernière qui en scrutant les chiffres de l'inflation disait avoir des anticipations menant normalement à un ralentissement de celle-ci. La surprise est un peu là ce soir à cet égard et les bourses européennes terminent toutes dans le rouge sauf Amsterdam (+ 0,15 %). Le Dow Jones est relativement calme et ne concède que -0,23 %.

Le CAC 40 se trouve ce soir à 5694,56 à l'intérieur de son biseau ascendant mais les plus bas sont allez flirter sans la toucher la moyenne mobile à 20 jours. En tant que précisions pour l'analyse graphique, il convient ce soir de retenir, la baisse des volumes lundi avec une croissance progressive de ceux-ci depuis mais dans des niveaux moyens. Par ailleurs, les 3 séances de cette semaine ont un 'biais' baissier' en raison de plus hauts de moins en moins hauts et de plus bas de plus en plus bas à chaque séance.

Je laisse de côté volontairement les chiffres records du résultat d'EDF en France et la hausse des taux d'intérêts au Japon qui a décidé via sa banque Centrale, d'augmenter les taux sur le Yen de 0,25 à 0,50 % ce jour, pour vous donner quelques éléments qui vous permettront d'apprécier toute l'importance relative des chiffres d'inflation du jour :

Tout d'abord, il convient de préciser que le chiffre de l'inflation de base subit un effet d'arrondi car réellement à 0,256 %, il est communiqué à 0,3 %. A 0,245 %, il aurait été communiqué à 0,2 %. La communication et la sensibilité aux chiffres de l'inflation pour d'aussi infimes pourcentages donne ici un élément de compréhension supplémentaire quant aux faits que les marchés, et on le constate inlassablement, sont suspendus aux lèvres de la FED. Si l'inflation est trop élevée, les taux ont moins de chance d'être baissés limitant la croissance de l'économie et rendant l'attrait des actions un peu moindre, nous l'avons vu à plusieurs reprises.

Secundo, vous voyez à nouveau que ce n'est pas tant le chiffre en lui-même qui importe mais sa position relative par rapport aux anticipations et par rapport à ce que le marché pense que la FED va en conclure. Vous pouvez en penser ce que vous voulez ce soir mais toujours est-il que le marché fonctionne ainsi et comme le dit l'adage 'le marché a toujours raison'.

Tertio, chiffre ici non cité lors de sa parution mais les entrées de capitaux aux USA ne se sont élevés qu'à 15 MDs $ en décembre pour couvrir un déficit commercial de plus de 85 Mds...et une telle différence pour le couvrir n'a pas ému, hormis le marché des changes et l'or, les marchés boursiers.

Aucun chiffre n'est donc plus important en théorie que celui que les marchés financiers se donnent à regarder concentrant leurs craintes et leur espoirs au travers de la politique de taux de la FED. Les craintes et les espoirs évoluant avec le temps et ceci décrivant une situation à un moment donné.

Votre compréhension des marchés ne pourra se faire qu'en intégrant la sensibilité des évènements et la position relative qu'ils occupent dans le monde financier. De même, il est important aujourd'hui a priori de faire un Flash en cours de séance pour une baisse de - 0,50 % compte tenu des éléments graphiques très proches (sortie de biseau potentiel et MM20) alors qu'une baisse de plus de 1 % n'aura pas forcément la même implication à un autre moment.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article