Actualité - Bourse - Finance : très belle séance de rebond en Europe

Publié le par Gilles Caye

Le CAC 40  a réalisé un départ 'canon' dès l'ouverture en ouvrant avec un Gap haussier (ou trou de cotation entre la séance d'hier) entre 5469 et 5481 après le très bon score du Nikkei (Tokyo) qui avait fini dans la nuit à + 1,94 % et qui a permis à l'indice français de rompre avec la hausse assez hésitante d'hier et d'avant-hier.
Depuis les soubresauts de la bourse de Shanghaï, les indices européens prennent le pouls des bourses asiatiques tout autant que celui de Wall Street pour 'caler leur départ'. Avec des bourses américaines actuellement en hausse de + 0,74 % pour le Dow Jones et + 1,02 % pour le Nasdaq et dans un contexte de communiqués rassurants et de rencontres au sommet économiques Chine/USA, le CAC 40 a pu reprendre aujourd'hui une grande partie du chemin perdu semaine dernière et clôture à 5524 points en hausse de + 1,27 %, accélérant même à l'ouverture de New York à 15 H 30.
Le score final se réalise sur la moyenne mobile des cours à 90 jours soit le meilleur niveau de clôture depuis le 28 février. Amsterdam et Francfort clôture avec une hausse supérieure à 1,40 % et Madrid reprend + 2,02 % ce soir, Zurich terminant la marche à + 0,91 %. Les volumes toujours importants sont cependant, pour le CAC 40, les plus faibles depuis le début de la baisse le 27.2.

Concernant les valeurs prises individuellement, il faut noter la publication globalement de bons résultats soutenant la cote de part et d'autre de l'Atlantique. 2 points sont cependant à noter : l'inclinaison baissière reste active lors de publications légèrement inférieures aux anticipations comme ce fût le cas pour Dexia, hier pour Vallourec et aujourd'hui pour Pernod Ricard qui perd - 4,61 % n'ayant réalisé qu'à 96,3 % son bénéfice attendu.
Plus important est le rattrapage des bancaires comme BNP en hausse de + 2,40 % ou aux USA certaines gagnant entre + 2,5 et 3 % actuellement.

L'Euro reprend 1 % au yen et le dollar progresse de près de + 1,50 % contre la devise japonaise, après le décrochage de celle-ci lié aux craintes sur les opérations de carry-trade.

L'autre grande nouvelle du jour bien que largement anticipée concerne l'augmentation des taux d'intérêts de l'euro par la BCE (Banque Centrale Européenne) passant ceux-ci de 3,50 à 3,75 % et laissant entendre que celle-ci serait suivie d'une autre progression de même montant vraisemblablement au 2nd trimestre (34 des économistes sur 55 des principaux établissements financiers voient ainsi le taux à 4 % selon une enquête de Dow Jones Newswires dans les tous prochains mois)
La BCE voit désormais la croissance de l'euroland entre + 2,1% et + 2,9% en 2007 contre une anticipation en décembre de + 1,7% / + 2,7% et reste vigilante sur l'inflation tout en infléchissant son discours en même temps qu'elle normalise à la hausse les taux d'intérêts.

Demain les chiffres du chômage pour février aux USA à 14 H 30 seront très regardés pour juger du niveau du ralentissement de la 1ère économie mondiale. La publication des chiffres du commerce extérieur pour janvier sera aussi l'occasion de voir la sensibilité nouvelle éventuelle de ces chiffres sur le marché des changes.

La clôture américaine ce soir et plus tard en Asie sera à suivre pour anticiper l'orientation du CAC demain arrimé à sa moyenne mobile à 90 jours et au milieu de 2 gap : celui de ce matin cité en début d'article et celui très important entre 5556 et 5581 vu dans l'analyse de lundi  et dont les caractéristiques sont reprises dans celle de vendredi dernier. Pratiquement 50 % de la baisse depuis le plus haut du 26 février est ce soir éffacée.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article