Analyse graphique - 16 mars 07 - L'euro / dollar sur des seuils critiques

Publié le par Gilles Caye

Cela fait pas mal de temps que nous n'avions jeté un oeil sur le dollar. Depuis Août, nous avions vu que la devise mondiale principale s'apprêtait à "nous parler" car se situant au sein d'un triangle très important...depuis souvenez vous, il y a eu en novembre / décembre une accélération franche qui a entraîné une petite correction des bourses que j'avais appelé "la correction dollar" avec une symétrie remarquable entre la baisse de la devise et la baisse du CAC 40.

Aujourd'hui..c'est un peu rebelote...l'Euro/dollar est sur le point de nous dire quelque chose :
- soit il casse à la hausse  et les plus hauts pourraient être rejoints rapidement si on en juge par les accélérations réalisées à chaque fois lors des cassures des droites de résistances obliques baissières
- soit c'est la tendance à long terme qui pourrait s'en aller.

Ce graphique n'a qu'un seul message : "écoutez moi, je vais bientôt parler"

A court terme vous savez maintenant que très souvent les différents marchés
(nous l'avons vu à plusieurs reprises) n'ont pas toujours la même lecture des évênements. Citer un statège ou un analyste, votre banquier ou qui que ce soit d'aussi brillant soit il, cela ne remplace jamais la confrontation des visions ou appréciations que le marché obligataire peut avoir face aux marchés boursiers ou face au marché de l'or ou bien des changes sur la situation générale à  un instant 't'. Sur le 2nd graphe, alors que le calme est revenu en bourse sur les dernières heures, le marché des changes et l'euro / dollar  particulièrement semblent ne pas avoir la même vision des choses.

Ils ne semblent pas avoir occulté les statistiques d'hier, ni le problème des subprime loans qui reste entier...le retour des cours sur la résistance se fait en quasi 'aspiration' et les niveaux connus par la devise au plus fort de la correction liée à la faiblesse du dollar en fin d'année ne sont plus très loin.

Mercredi soir j'indiquais que différents éléments sur les répercussions éventuelles des problèmes liés au crédit immobiliers seraient scrutés couplés à des éléments sur les devises. Cet article est celui qui est le plus explicite pour l'heure en la matière et porteur d'un message potentiel à ne pas négliger.

Pendant que l'or se tait et suis les actions, que le yen fait les gros titres avec le carry-trade, n'oubliez pas l'euro-dollar.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

tobs 16/04/2007 00:22

j'attends des paiements en dollars. devrais-je attendre avant de les encaisser ?

Gilles Caye 16/04/2007 09:04

Bonjour tobs,J'ai beau avoir un avis sur la question... il n'est pas évident qu'il vous serve forcément, d'ailleurs je ne sais pas à quel horizon cette rentrée va s'effectuer...c'est pourquoi sur ce blog je m'efforce de vous donner le maximum d'informations, de seuils et d'éléments factuels pour que vous puissiez décider sur des éléments qui ne soient pas que l'avis de tel ou tel et afin que tout le monde puisse s'y insérer pour son propre compte et gagner en autonomieIci même si la résistance du biseau a été 'tapée'  (en vert 1er graphe  de l'article repris en fin de réponse), on ne peut exclure une baisse du dollar sur cassure des plus hauts avec accélérations à 1,37..1,38. L'idée d'attendre revient à miser sur la perspective d'un rebond du dollar...il y a là une prise de risque accrue dans le temps, une attente et un inconfort psychologique qui peuvent devenir difficile surtout si le vent tourne mal.En fait, il vous faut bâtir une position sur les seuils vus et en vous ménageant surtout un confort personnel psychologique :1/ quel est le niveau contre lequel vous souhaitez vous protéger à tout prix ? Le minimum souhaité à l'encaissement en quelque sorte..2 / donnez vous un objectif de gain intermédiaire3 / donnez vous un objectif de gain maximalA réception, vous soldez 100 % à 1 le cas échéant, ou  à 2 vous soldez  50 % et les autres 50 % à 3. Vous avez des repères statiques et ne vous emmèlerez pas dans des 'j'aurais dû...'Une alternative plus dynamique (si vous êtes discipliné et prêt à faire 'un suivi à la culotte') est de raisonner en %. Définissez 1 avec un seuil chiffré à X % sous le cours du jour de réception. Si le dollar baisse et atteint votre seuil de sécurité, vous coupez, sinon vous laissez filer les gains en prenant bien soin à chaque instant/jour de reporter en fonction de la hausse le cours correspondant à votre sécurité. Bref, vous allez ainsi au maximum du gain possible en assurant toujours un niveau de sécurité qui progresse et en laissant une marge suffisante pour des baisses temporaires. Parfois on est étonné du niveau auquel on s'est élevé et on ne s'embête pas à définir dès le départ un objectif de vente, dessous on respire avec un stop de sécurité.N-B : Si vous partez de la sorte, soyez inflexible avec vous même, si c'est le plan de départ n'en changez pas en cours de route. ça baisse au niveau de la sécurité on coupe. POINT. Pour le reste, toutes les variantes sont possibles Le X % de sécurité , un objectif de sécurité intermédiaire pour 50 % + un total pour les autres 50 % etc...Donnez vous la chance de gagner, ne faites aucune place aux pertes, dormez bien et revenez nous dire ce que les cours vous auront amener de la sorte. Eux seuls ont la réponse à votre question mais vous avez la possibilité de toujours garder le dessus.Eur / Usd mis à jour avant-hier dans l'article Le dollar Index ou comment apprécier plus largement la valeur du dollar ?