Actualité - Bourse - Finance : Les doutes persistent

Publié le par Gilles Caye

Le CAC 40 termine la séance en baisse de - 0,14 % à 5382,16 points dans des volumes très importants alors que les signaux sont des plus contradictoires :

- sur les prêts immobiliers à haut risque, l'ancien président de la Banque Centrale Américaine, Alan Greenspan, a hier soir fait part de sa préoccupation sur le sujet notant qu'il ne fallait pas prendre le problème à la légère et que si les choses étaient pour l'heure contenues, le danger pouvait venir essentiellement d'un affaiblissement supplémentaire du prix des habitations.  L'allocution a eu pour effet de tempérer  Wall Street hier soir et les bourses européennes ce jour alors que le "chaud" soufflait en sens inverse avec le rebond qui se confirme notamment pour Accredited Home en raison de la cession (contre rabais) d'une partie de ses encours. Un autre prêteur du secteur recevait également l'assurance de l'ouverture d'une ligne de crédit par la banque Crédit Suisse continuant à calmer les inquiétudes sur le sujet.

Le problème reste encore et toujours entier car l'encours va chez quelqu'un d'autre (est-ce le bon rabais ?) dans le 1 er cas et dans le second il trouve une prolongation via une prolongation de dette...confirmant l'implication des banques et du système financier au plus haut niveau. La phrase de Greenspan avant ces informations résume très bien la situation car si la propagation est un processus complexe dans lequel nul ne peut s'engager encore quant à son issue, le fond du problème réside in fine dans la garantie offerte indirectement aux banques via la valeur des habitations prises en garantie de ces prêts.

- concernant les statistiques du jour, l'indice des prix à la consommation (CPI) a augmenté de 0,4% contre 0,2% en janvier et 0,3 % attendu, ce qui porte le taux à 2,4 % sur base annuelle. Hors énergie et alimentation, (donc il s'agit là de 'l'indice de base' dit encore "core CPI" ou indice de 'l'inflation sous-jacente' ou encore 'indice des éléments non volatils')  il affiche une progression de 0,2%, après +0,3% en janvier et 0,2 % attendu soit + 2,7 % annuel.

Ces chiffres sont susceptibles comme ceux vus hier de rendre la FEd encore et toujours vigilante sur l'inflation, ceci l'incitant à maintenir le niveau des taux pour sa réunion semaine prochaine.

- La confiance des consommateurs américains a baissé en mars pour tomber à son plus bas niveau en six mois à 88,8 contre 91,3 en février et 90 attendu. Il ne s'agit pour l'heure que d'une première estimation mais qui fait état si on explore les différentes composantes de la publication d'une dégradation de la confiance  perceptible principalement chez les plus hauts revenus.

- La production industrielle est supérieure aux prévisions en février aux Etats-Unis à + 1% contre 0,8% attendu et - 0,3% en  janvier

Le Dow Jones est légèrement négatif ce soir, alors que le CAC 40 a clôturé au niveau de son cours d'ouverture ou presque en plein milieu du plus haut et du plus bas du jour montrant l'hésitation actuelle face à ces statistiques.

Le dollar comme nous l'avons vu en matinée semble au contraire prendre un parti plus marqué et l'ensemble des doutes sur l'économie américaine viennent peser à cet endroit actuellement de tout leur poids.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article